Samuel Jouzel : la passion de l’entrepreneuriat

Le plus frappant chez Samuel, c’est son enthousiasme. Cet ancien apprenti diplômé du CFA UPMC, aujourd’hui à la tête d’Agora Energy, une société spécialisée dans les objets connectés, a fait sienne la maxime de Confucius : « choisis un travail que tu aimes, et tu n'auras pas à travailler un seul jour dans ta vie ».

Samuel n’est pas né entrepreneur, même si, d’aussi loin qu’il s’en souvienne, il a toujours été passionné par les chefs d’entreprise. Après avoir échoué au concours de médecine, il est un temps attiré par le design, lui qui avoue une fascination « pour les installations lumineuses » de Dan Flavin, les tableaux lacérés de  Lucio Fontana, ou encore les miroirs gigantesques d’Anish Kapoor. Il choisit finalement une formation d’ingénieur, qu’il conçoit comme « la version non bohème de l’artiste ». Ayant intégré un IUT à mi-temps à Nantes, il met à profit son temps libre pour développer Apéro Mobile, une société de livraison d’alcools à domicile, avec son meilleur ami.

Son apprentissage au CFA UPMC, une école de la CCI Paris Île-de-France, qu’il intègre en 2008,  lui permet d’apprendre « la langue des ingénieurs », mais aussi d’accéder à des cours de finance, de marketing, et surtout, à un accompagnement humain essentiel à ses yeux. Comparé à une filière plus classique, le choix de l’apprentissage lui offre l’opportunité de faire partie d’une équipe et d’être véritablement intégré à la vie de l’entreprise, lui qui compte déjà presque deux années d’entrepreneuriat à son actif. Grâce à une immersion de trois ans chez PSA Peugeot-Citroën, Samuel se familiarise avec des méthodes de management et de pilotage, au cœur d’un de ses domaines de prédilection : l’innovation électronique.

Son diplôme d’ingénieur en poche – « la meilleure solution de rechange »  au cas où son activité d’entrepreneuriat ne fonctionnerait pas – et doté d’une solide confiance en ses capacités héritée de son apprentissage chez PSA, il fait la rencontre de Ludovic Giraud, ingénieur issu de l'école centrale Paris. Celui-ci recherche un profil ingénieur/business développeur, avec des savoir-faire en électronique mais aussi en pilotage managérial, pour développer Agora Energy, la structure qu’il vient de fonder. Pas de doute, ce sera Samuel. Nommé CEO de la start-up fin 2012, il organise deux ans plus tard une levée de fonds de 260 000 euros, un processus laborieux et difficile mais dont il a su tirer de précieux enseignements.

Ses conseils aux jeunes entrepreneurs sont simples et directs : la clé du succès réside dans le juste équilibre entre la confiance en soi et la prise de risque. Selon lui, avoir une bonne idée ne suffit pas : encore faut-il être capable de la piloter afin de la transformer en projet innovant. L’équation magique ? « Une bonne idée, bien structurée, autour d’une bonne équipe. » Mais le plus important demeure malgré tout de s’amuser et d’être passionné par ce que l’on fait, une condition à laquelle Samuel Jouzel ne semble pas prêt de déroger.

Son parcours en 5 dates :

  • 2014 : Levée de fonds de 260 000 euros
  • 2012 : Samuel est nommé Business Developer puis CEO chez Agora Energy
  • 2008 : Samuel débute son apprentissage au CFA UPMC et chez Peugeot Citroën
  • 2007 : Co-fondation d’Apéro Mobile
  • 2005 : Samuel intègre un IUT en électronique
Le 06/01/2015