Londres : une étape « intégrée » dans la formation des BTS Professions immobilières de Sup de V

Mission accomplie pour cette seconde édition du voyage pédagogique organisé à Londres, du 1er au 5 juin par les apprentis BTS Professions immobilières (1ère année) dans le cadre de leurs études. Objectifs : découvrir le patrimoine immobilier londonien, appréhender le métier d’agent immobilier outre-Manche et parfaire sinon pratiquer son anglais professionnel.

Il suffit d’un changement de référentiel

« Lorsque les élèves de l’an dernier m’ont proposé d’organiser un séjour à Londres pour pratiquer leur anglais professionnel et y rencontrer le monde de l’immobilier, j’ai tout de suite adhéré », confie Emmanuel Babin, formateur en BTS PI. «En plus, cela tombait à pic avec l’arrivée au référentiel de ce BTS d’une nouvelle épreuve d’anglais appliquée à l’immobilier! », ajoute-t-il. Le voyage est d’emblée perçu comme une façon pratique, mais néanmoins pédagogique, de « faire passer » une partie du programme en y intégrant la dimension professionnelle et linguistique. La 1ére édition du séjour en 2014 est un franc succès et un an plus tard le principe du voyage est totalement intégré au programme de la formation.

Un véritable voyage d’étude

Grâce aux contacts que les étudiants avaient établis lors de la préparation du séjour, ils ont pu découvrir le parc immobilier de Londres, apprécier son architecture, s’informer sur le marché, échanger avec des agents immobiliers et des spécialistes du marché, percevoir le goût des acheteurs, sans omettre de s’informer sur les opportunités professionnelles dans le domaine. Une mine d’informations et de quoi parler à l’épreuve orale d’anglais !

Les autres atouts d’un voyage pédagogique

Puisqu’il s’agit aussi d’un voyage pédagogique, l’aspect culturel n’est en rien laissé pour compte !  Au programme : la National Galery, le British Museum, Madame Tussauds, Tower Bridge, Buckingham Palace et la City. Le shopping sur Oxford Street n’est pas épargné non plus. Ce voyage ne serait pas pédagogique sans l’hébergement en auberge de jeunesse et les (nombreuses) sorties nocturnes qui jouent un rôle majeur dans la cohésion d'une promotion. Le tout pour la bonne cause : parfaire la connaissance de son futur métier et de la langue anglaise.

Le 18/06/2015