Apprentissage et entrepreneuriat

En février 2013, alors à la tête de BE-extenso, auto-entreprise, Etienne BOUZERAND reprend l’activité de la PME où il a débuté comme simple apprenti tout juste 5 ans auparavant. Retour sur le parcours à cent à l’heure d’une jeune graine d’entrepreneur.

Quand l'apprenti devient le Boss

En juillet 2007, Bac ES en poche l’objectif d’Etienne est clair : faire de l’informatique, décrocher un Bac +5 et le tout en alternance. Son choix se tourne rapidement vers l’ITESCIA qui répond parfaitement à ses attentes. Il y intègre d’abord un BTS Informatique de gestion option Développeur d’applications (aujourd’hui BTS SIO) en alternance et signe derechef un contrat d’apprentissage avec Extenso Partner, un éditeur de logiciel de gestion de stationnement. Dans cette petite structure familiale le jeune apprenti développe des logiciels d’application et dans le cadre de ses missions s’initie rapidement à la relation client, au SAV et la gestion qu’il apprécie particulièrement. « Deux années formidables », confie-t-il, « j’ai beaucoup appris ». Diplômé Technicien supérieur en juillet 2009, il choisit, toujours à ITESCIA, la formation M2i – Manager en Ingénierie informatique et rejoint Morpho Safran, leader mondial des documents électroniques, dans le cadre d’un second contrat d’alternance. « Je tenais absolument à vivre une expérience dans un grand groupe. » affirme-t-il.

Auto-entrepreneur à 20 ans

Parallèlement, en excellents termes avec les gérants d’Extenso Partner chez qui son premier contrat a pris fin, il décide d’un commun accord de créer son auto-entreprise afin de continuer à assurer le suivi des contrats de maintenance qu’il gérait jusqu’alors. Il mène ainsi de front jusqu’à l’obtention de son diplôme d’ingénierie informatique ses études à ITESCIA, ses missions chez Morpho et l’activité SAV de sa structure nouvellement créée. D’une nature plutôt discrète, notre apprenti gère le tout avec une certaine zénitude : « J’ai assuré à tous les niveaux : études, contrat d’apprentissage, j’y ai rempli mes diverses missions sans que personne ne sache que je travaillais à mon projet le soir et les week-ends. Mon auto-entreprise est viable », ajoute-t-il avec une pointe de fierté.

Une opportunité rêvée à l’issue de son cursus en alternance

A la recherche d’un emploi au sortir d’ITESCIA en mai 2012, Etienne constate que les offres sont peu nombreuses. Crise oblige. C’est à ce moment-là que la Directrice générale d’Extenso Partner devant faire valoir ses droits à la retraite, lui propose de reprendre à son compte la branche édition de logiciels de la PME. Offre rêvée qu'il saisit sans hésiter !

Commence alors un parcours du combattant pour monter le financement de la reprise ! Notre jeune entrepreneur profite des modules de gestion suivis dans sa formation pour monter son business plan, fait appel au dispositif NACCRE de la CCI dont il dépend et passe beaucoup de son temps libre à affiner son dossier de demande de prêt entre juin et septembre 2012.

Les refus sont nombreux, ce qui scandalise le jeune homme mais ne le décourage pas, jusqu’au jour où il rencontre un banquier qui, non seulement, croit en lui et en son projet mais connaît également bien son école, ITESCIA. Le dossier présenté est de grande qualité et comporte de nombreux points positifs : un apport financier de 50 % (issu essentiellement des économies réalisées sur ses salaires d’apprenti), l’entreprise qu’il reprend est saine avec un carnet de commandes solide. De plus Etienne est jeune, impliqué et le travail ne lui fait pas peur ! Résultat : la banque lui accorde un prêt, ce qui lui permet de signer les documents de reprise et de débuter son activité d'entrepreneur.

 

Le 08/07/2013