Stimuler le goût d'entreprendre

Une formation en apprentissage prédestine-t-elle à devenir entrepreneur ? En d’autres termes, est-on plus enclin à créer sa propre affaire ou à en reprendre une lorsque l’on est passé par la case alternance ? Question légitime.

Apprentissage : incubateur d'entrepreneur ?

S’il est généralement reconnu comme un outil incontestable d’insertion professionnelle (1 apprenti sur 2 est embauché par son entreprise d’accueil), l’apprentissage conduit également un certain nombre de ceux qui le pratiquent à la création et à la reprise d’entreprise. Les apprentis des écoles de la CCI Paris Ile-de-France, encore plus que d’autres ! Et pas seulement ceux qui fréquentent les établissements de commerce et de gestion !

Bien plus qu’un levier d’insertion

C’est parce qu’il permet de saisir tous les aspects pratiques et théoriques d’un métier, que l’apprentissage agit en véritable levier. Conséquence : il peut encourager ou conforter l’envie de passer à l’action en lançant son affaire. Pour certains, cette immersion dans le réel de l’entreprise leur fait « comprendre que le salariat n’était pas une bonne formule pour eux » (Le Monde, 27.06.2013) et déclenche leur décision de devenir entrepreneur. L'alternance, c'est être confronté au terrain et à la réalité de l'entreprise. C'est acquérir de l’expérience, de la confiance en soi et la connaissance des métiers de l’entreprise pour oser se lancer dans un projet de création ou de reprise . Sans aller jusqu’à affirmer haut et fort qu'elle est « un passeport pour la création d’entreprise » (Coralie DONAS, Le Monde, 27.06.2013), elle est très nettement un facteur de déclenchement.

Une culture entrepreneuriale séculaire et permanente

La CCI Paris Ile-de-France a toujours œuvré à la promotion de l’entrepreneuriat et les initiatives en la matière sont fournies et régulières. Il n’est donc pas surprenant que les élèves et étudiants de ses écoles, fondées pour répondre aux attentes des entreprises, soient des créateurs en puissance. En plus d’un dispositif de formations particulièrement développé et renommé dans le domaine de la gestion, l’existence d’incubateurs (HEC Paris, Novancia Business School Paris), le développement d’une pédagogie de l’entrepreneuriat dans tous les cursus et à tous les niveaux, tous les étudiants sans distinction sont à un moment ou à un autre de leur parcours sensibiliser à la création et à la reprise d’entreprise. Le Challenge Apprenti entrepreneur destiné à ses 16 500 apprentis s’inscrit dans cette démarche.

Encourager les apprentis à créer leur affaire

Sensibiliser et former les apprentis à la création d’entreprise (du CAP à Bac +5), tel est l’objectif du concours Challenge apprenti entrepreneur lancé il y a près de 15 ans. Il récompense six projets de création dans trois catégories répondant à une logique de progression pédagogique (Découverte + (projet et étude), Sensibilisation (projet, étude, approche marketing), et Initiation (projet, étude, approche marketing et production d’un business plan). En 2012 le concours avait mobilisé 12 écoles, 114 groupes projet soit près de 400 élèves.

Challenge apprenti entrepreneur 2013 a remis ses prix le 4 juillet dernier dans les locaux de Novancia Business School Paris. Six lauréats ont été ainsi récompensés dans 3 catégories et dans deux niveaux.

 

Le 08/07/2013