22ème Salon des Entrepreneurs de Paris, les 4 & 5 février 2015 au Palais des Congrès de Paris !

Le Salon des Entrepreneurs de Paris, l’événement n°1 des créateurs et dirigeants d’entreprise, ouvre ses portes les 4 & 5 février. Entretien avec Laurent BACCOUCHE, commissaire général du salon.

1/ On a souvent tendance à penser que le Salon des Entrepreneurs est destiné aux seuls créateurs d’entreprise. Pouvez-vous nous expliquer en quoi un dirigeant a tout intérêt à y venir également ?

Le Salon des Entrepreneurs est destiné aux entrepreneurs d’aujourd’hui et de demain, donc à tous ceux qui  envisagent de lancer prochainement leur activité, de créer ou de reprendre une entreprise... mais aussi aux dirigeants d’entreprise qui ont déjà créé leur entreprise et qui souhaitent se développer.

Pour preuve, chaque année ce sont plus de 20 000 dirigeants qui répondent présents.

Pendant 2 jours, le salon s’efforce de leur apporter des solutions à la fois très concrètes, innovantes et sur mesure : coachings personnalisés, logiciels et outils numériques, financements et levées de fonds, recrutements, solutions pour développer sa notoriété et doper son chiffre d’affaires…  Plus de 2 000 experts sont mobilisés pour répondre à toutes leurs questions.

Nous mettons également en place des animations permettant aux chefs d’entreprise de se rencontrer entre eux, de faire du networking sur place, d’échanger entre pairs et de nouer des relations de partenariat. Le Salon des Entrepreneurs permet aussi aux dirigeants qui le souhaitent d’entrer en contact directement avec de potentiels repreneurs durant les 2 jours de la manifestation.

Véritable lieu de formation, c’est un programme de 200 conférences techniques qui est proposé aux dirigeants. A noter également que le salon accueille chaque année plus de 150 personnalités entrepreneuriales phares. A travers leurs réussites et leurs échecs, ces témoignages apportent - aux porteurs de projets comme aux dirigeants d’entreprises confirmés - un regard souvent neuf, parfois même visionnaire, sur l’évolution de l’entreprise, de certains secteurs d’activité, de la psychologie entrepreneuriale… L’occasion de recueillir les recettes et les secrets de ces grands entrepreneurs pour les appliquer à son propre business.

Pour conclure, je dirais que la vocation initiale du Salon des Entrepreneurs n’a pas changé depuis sa création, il y a 22 ans : insuffler l’envie d’entreprendre, mais aussi accompagner les entrepreneurs dans la concrétisation et le développement de leur entreprise.
Toutefois, la donne a changé, la révolution numérique est en marche. Elle impose de repenser les modèles et d’inventer de nouvelles façons de travailler. Accompagner les dirigeants dans cette mutation, telle est l’ambition de cette 22ème édition résolument tournée vers le business.

2/ Vous parlez de révolution numérique, pour cette 22ème édition, le Salon des Entrepreneurs de Paris lance « Small Business Tech ». Pouvez-vous nous en dire plus ?

L’objectif de ce nouvel événement est très clair : accompagner toutes les TPE & PME françaises dans leur transition digitale, les aider à s’approprier les bonnes pratiques, les outils et solutions numériques, les meilleurs concepts avec des exemples de réussites grâce au Web. Pour cela, Small Business Tech réunira en un lieu unique tous les acteurs essentiels du numérique (sites Web, e-commerce, nom de domaine, cloud, web-marketing, réseaux sociaux…), ainsi que tous les dispositifs de soutien, de financement et d’accélération des jeunes entreprises.

Vous y trouverez notamment :

UNE DÉMOZONE NUMÉRIQUE > pour découvrir des start-ups ayant développé des outils et services innovants à destination des TPE-PME (Verisign .Com, Orange , Ça Compte Pour Moi.com, Twitter, EBP, Facebook, Like A Bird, Vistaprint, Google…).

LES PLATEFORMES DE CROWDFUNDING > pour financer le lancement ou le développement de son business sous forme de don, de prêt ou de prise de participation (KissKissBankBank, Lendopolis, HelloMerci, Anaxago, Wiseed, Axiona…).

UNE START-UP FACTORY > un village dédié exclusivement à l'accompagnement des start-ups et des entreprises à potentiel de croissance (pour choisir son futur incubateur, bénéficier des meilleurs conseils d’experts, démarrer sa prochaine levée de fonds...).

UNE CONFÉRENCE PLÉNIÈRE > dédiée aux « Solutions numériques : les opportunités à saisir pour booster son développement ! » Sites Webs, applications mobiles, réseaux sociaux… Comment bien les utiliser ? Enjeux et perspectives de la transition digitale pour son entreprise.

UN CYCLE DE CONFÉRENCES ET DE WORKSHOP > pour comprendre tous les enjeux du numérique et les adapter à son activité :

  • Prospection et fidélisation des clients : quels outils numériques utiliser et comment ?
  • Comment faire du numérique un véritable accélérateur pour son business ?
  • Comment prospecter et fidéliser ses clients avec le mobile marketing ?
  • Entreprendre dans le numérique : 5 start-ups livrent les clés pour se développer !
  • Entrepreneurs : quelles stratégies collaboratives mettre en place pour son activité ?

Dès sa 1ère édition, Small Business Tech accueillera plus de 50 speakers incontournables, qui révolutionnent notre économie. Sans tous les citer, je pense notamment à  Jacques-Antoine GRANJON (Vente-privée.com), Frédéric MAZZELLA (BlaBlaCar), Celine LAZORTHES (Leetchi.com), Vincent RICORDEAU (KissKissBankBank / Lendopolis), Guilhem CHERON (La Ruche qui dit Oui), Bruno MAISONNIER (Aldebaran Robotics), Nick HEYS (Emailvision), Thierry PETIT (showroomprivée.com), Anne-Laure CONSTANZA (Envie de fraises), Bertin NAHUM (Medtech), Michael GOLDMAN (MyMajorCompany), Mathieu NEBRA (OpenClassrooms)...

3/ Vous avez rapidement évoqué le crowdfunding, qui présente une nouvelle façon de financer son entreprise. Un dirigeant pourra-t-il en comprendre tous les tenants et les aboutissants en venant sur le Salon des Entrepreneurs ?

C’est l’objectif ! Depuis quelques années, les plateformes de crowdfunding permettent aux particuliers de soutenir directement des projets auxquels ils croient en les finançant sur internet. A l’aube des années 2010, il s’agissait en grande majorité de plateformes dites de « dons », permettant de soutenir principalement des projets créatifs, artistiques et culturels (cinéma, musique, journalisme, mode…) en échange d’une contrepartie généralement symbolique. Depuis le 1er octobre 2014, grâce au soutien de Bercy notamment, la France connait l’émergence de nouvelles plateformes dites de « prêts » et de « prises de participation », tournées exclusivement vers les starts-ups et les TPE-PME françaises. Ces dernières peuvent y collecter plusieurs centaines de milliers d’euros en quelques jours, directement auprès de particuliers, en contrepartie de rembourser l’argent prêté avec des intérêts, ou de céder une partie de leur capital.

Pour les particuliers, ce modèle offre plusieurs vertus. C’est d’abord la possibilité de reprendre le contrôle sur son épargne, mais aussi d’investir directement son argent dans l’économie réelle et de prétendre à un retour sur investissement financier très attractif (4 % à 10 % d’intérêts dans le cas du « prêt rémunéré » par exemple).

Pour les entreprises, le crowdfunding représente une petite révolution en matière de financement puisque les TPE/PME ne sont plus contraintes de passer notamment par leur banque, pour financer le lancement ou le développement de leur activité. D’autant plus que les banques sont généralement très frileuses à l’idée d’accorder des prêts aux petites entreprises. Par ailleurs, cette solution permet aux entreprises d’enrichir leur communauté - et par là même leur notoriété - tout en testant la popularité de leur projet directement auprès des consommateurs.

Bercy ne s’y est pas trompé et les grands succès anglosaxons - tels que Funding Circle - illustrent parfaitement la force et le potentiel de ce marché pour le France. Tous les meilleurs experts s’accordent également à dire que le marché du crowdfunding pourrait peser plus de 2 milliards d’euros sur le seul territoire français dès 2020, soit environ 1 % de l’épargne des Français.

Le crowdfunding représente une petite révolution en matière de financement et le Salon des Entrepreneurs compte être au rendez-vous pour accompagner les dirigeants d’entreprises dans cette nouvelle aventure. Si le Salon des Entrepreneurs 2014 avait eu le mérite de survoler le sujet, l’édition 2015 sera la première manifestation à regrouper la totalité des leaders du secteur - dans son exposition comme dans ses conférences - que cela soit sur le don (KissKissBankBank, Ululle, MyMajorCompany…), le prêt (Lendopolis, HelloMerci, Unilend…) ou la prise de participation (Anaxago, Wiseed, Axiona…).

22ème Salon des Entrepreneurs de Paris

4 & 5 février 2015 au Palais des Congrès de Paris
Programme complet et inscription sur www.salondesentrepreneurs.com (code invitation : 5apr)

Les principaux chiffres de l’édition 2015 :

  • 60 000 visiteurs attendus
  • 400 partenaires et exposants sur 5 villages thématiques
  • 200 conférences et ateliers
  • 30 espaces thématiques
  • 10 temps forts d’actualité
  • 150 personnalités économiques, politiques et institutionnelles
Le 13/01/2015