Les congrès, un secteur moteur pour la croissance et l'attractivité

Les congrès sont à l’origine de plus d’un milliard d’euros de retombées économiques à Paris Ile-de-France en 2011, selon une étude coordonnée par la CCI Paris Ile-de-France en partenariat avec les principaux acteurs du secteur*. Ils constituent avec les salons, une filière économique essentielle à l’attractivité de la région capitale, mais aussi de la France.

En 2011, les sites français ont accueilli 2 800 congrès dont 1 000 à Paris Ile-de-France, pour 1,6 million de congressistes, répartis à 50 % environ entre la région capitale et le reste du territoire.

Avec 1,1 milliard d’euros, la capitale est à elle seule à l’origine des 2/3 des retombées économiques nationales estimées à 1,6 milliard d’euros. Une proportion que l’on retrouve également en termes d’emploi, l’activité générant 30 000 emplois à temps plein en France.

L’activité des congrès, comme celle des salons, est tirée par l’international : en Ile-de-France, 62 % des dépenses (670 millions d’euros) sont générées par les participants étrangers alors qu’ils ne représentent que 28 % des congressistes. Quant au niveau national, les 22 % de visiteurs étrangers sont à l’origine de 56 % des retombées économiques. Ils représentent donc un poids déterminant pour le secteur des congrès et constituent, comme pour les foires et salons, un des moteurs essentiels de croissance de la filière.

Pour mémoire, selon l’étude de 2011 réalisée sur les salons*, les seuls salons ont apporté 5,8 milliards d’euros de retombées dont 4,1 milliards en Ile-de-France en 2010.

A l’heure où la France traverse une grave crise économique, il est indispensable de poursuivre les actions en faveur de l’attractivité de la région capitale et plus largement de la France, gage du maintien de son leadership mondial dans l’accueil des clientèles d’affaires. Industrie compétitive, les congrès et salons constituent aussi un média essentiel dans le parcours des entreprises en France et à l’international.

Encourager le développement de la filière passe notamment par le renforcement de son internationalisation à travers une politique ambitieuse de promotion internationale des salons, par la conquête et la fidélisation de congrès, par l’amélioration des capacités d’hébergement et d’accessibilité des sites, par une meilleure articulation des offres de tourisme d’affaires et de loisirs ainsi que par le renforcement d’un environnement légal porteur et protecteur.

Consulter l’étude sur les congrès

* CCI Paris Ile-de-France, France Congrès, Office du tourisme et des congrès de Paris, Foires Salons Congrès Evènements de France, Office de justification des statistiques, VIPARIS, Comité des expositions de Paris, la Direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services, Atout France et MPI.

Le 01/02/2013