Création d’entreprise : 5 conseils pour transformer son idée en entreprise

Vous avez une idée de business. Vous avez décidé de changer de vie et de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Avant de franchir le pas et de créer votre entreprise, voici 5 conseils pour réussir votre préparation et mettre toutes les chances de votre côté.

Créer une entreprise n’a jamais été aussi facile ! Pourtant, si l’acte administratif de création d’entreprise est simple et rapide, la réussite d’un projet de création et la mise en place d’une entreprise viable et rentable requièrent une préparation minutieuse. 

1- Anticiper

La création d’une entreprise nécessite une importante phase de préparation et le respect d’une méthodologie précise. Analyse de marché, tests, recherche de financements, formations métier… les étapes sont nombreuses et permettent de sécuriser les premiers mois d’existence de l’entreprise. 

Comme le souligne Bran Billand-Pellet, chef de produit et développement de réseaux à la CCI Paris Île-de-France « six mois à un an de travail sont nécessaires pour réussir le montage de son projet ».

Pour acquérir la méthodologie et les outils indispensables pour mener à bien son projet, une formation spécifique 5 jours pour entreprendre est proposée par la CCI Paris Île-de-France.

2- Connaître son marché

Evaluer l’état et le fonctionnement du marché au sein duquel on souhaite créer son entreprise est une étape essentielle.

Si, dans un premier temps, il est possible de s’appuyer sur des études de marché multi-clients comme celles réalisées par Xerfi, Precepta ou d’autres cabinets spécialisés, il faut ensuite mener sa propre étude afin de définir une stratégie d’implantation sur le marché concerné. 

Pour accompagner les porteurs de projet dans la réalisation de leur étude de marché et les aider à définir leur positionnement commercial et à estimer leur chiffre d’affaires prévisionnel, la CCI Paris Île-de-France a mis en place des entretiens conseil avec des conseillers spécialisés dans la création d’entreprise.

3- Confronter son projet à la réalité

« Comme lors d’un crash test, il s’agit de tester son idée sur le terrain, après avoir identifié un échantillon représentatif de clients potentiels » explique Bran Billand-Pellet. « A l’issue de cette phase, le modèle économique de l’entreprise doit être ajusté pour intégrer les attentes et les remarques de votre cible. »

Les tests peuvent mener à de nouvelles études, voire à une refonte en profondeur du business model, il est donc essentiel de les prévoir dès le départ et de leur consacrer le temps nécessaire à leur bon déroulement.

4- Soigner son plan de financement

ACCRE, NACRE, prêts d’honneur, garanties Bpifrance, apport personnel, emprunt bancaire… de nombreuses ressources peuvent être mobilisées pour construire un plan de financement. Certaines peuvent être utilisées pour financer sa trésorerie (fonds propres, prêts d’honneur) et d’autres pour financer son haut de bilan, les immobilisations de l’entreprise (emprunts bancaires).

Etape cruciale, le montage du plan de financement doit être effectué dans sa totalité avant la création pour permettre à l’entreprise d’atteindre ensuite sereinement son seuil de rentabilité. Il sera, en effet, difficile pour l’entrepreneur de solliciter à nouveau les banques quelques mois après la création pour éviter un dépôt de bilan.

« La sous-estimation des besoins en trésorerie est le talon d’Achille des projets de création et peut causer la chute prématurée d’une entreprise » rappelle Bran Billand-Pellet.

Que ce soit pour mettre en place son plan de financement ou pour tester son efficacité, les porteurs de projet peuvent rencontrer les conseillers de la CCI Paris Île-de-France dans le cadre d’entretiens conseil prévisions financières ou d’entretiens conseil Business plan.

5- Penser au numérique

Enfin, quelle que soit l’activité de l’entreprise, il est important de réfléchir dès le départ à son déploiement numérique (site Web, stratégie e-commerce, applications mobiles…) et de l’intégrer dans son plan de financement.

Le volet numérique pourra ainsi être mis en place rapidement et soutenir le développement de l’activité et la croissance de l’entreprise.

Le 03/02/2015