Comment financer la création de votre entreprise ?

Lorsque l’on crée une entreprise, le financement est toujours une question cruciale. Comment estimer les montants nécessaires ? A quel moment s’en préoccuper ? Quels types de financement envisager ? Retrouvez nos conseils pour démarrer votre activité dans les meilleures conditions.

Estimation des fonds nécessaires au démarrage de l’entreprise

Il est indispensable d’évaluer, sans les sous-estimer, les montants nécessaires au démarrage de votre entreprise au fur et à mesure de l’avancement de votre projet. C’est un gage de la pérennité de votre activité.

Evaluez en priorité les investissements à réaliser : locaux, travaux, matériels, logiciels, mobilier… Il faudra ensuite estimer précisément le montant des charges auxquelles devra faire face l’entreprise, ainsi que le chiffre d’affaires qu’elle va générer en s’appuyant sur l’étude de marché.

« Votre prévisionnel doit être le plus proche possible de la réalité. Les banques seront d’ailleurs très attentives à la cohérence entre charges et chiffre d’affaires. » explique Margaux Pallone, conseillère en développement des entreprises à la CCI Hauts-de-Seine.

« Mon principal conseil est de ne pas être trop optimiste dans l’estimation du CA. C’est une erreur fréquente, ajoute Vivien Lacône, responsable financement à la CCI Paris Ile-de-France. L’entreprise risque en effet d’être confrontée à des difficultés qu’elle n’avait pas anticipées et surtout, le chiffre d’affaires se génère pas à pas, il n’a pas une croissance exponentielle dès le démarrage. Il faut absolument en tenir compte. »

Principales sources de financement

Mobilisez d’abord vos propres fonds car on prête difficilement à celui qui ne risque pas son propre argent. Tournez-vous ensuite vers votre entourage familial et amical.

« Investir dès le démarrage est essentiel. Le montant de ces fonds propres sera, pour les autres financeurs potentiels, le reflet de la confiance que vous avez dans votre projet. Mais aussi un gage de pérennité car il vous permettra d’engager les investissements utiles sans attendre. C’est un critère déterminant pour les banques et visible tout de suite » insiste Vivien Lacône.

Ne négligez pas les prêts d’honneur. Ce sont des prêts personnels à taux zéro qui viennent en complément d’un prêt bancaire et peuvent aller jusqu’à 50 000 €. Il y a 2 canaux principaux : les plateformes locales du réseau Initiative France et le réseau Entreprendre.

Et bien sûr, les banques ! Bien qu’elles ne soient pas les seuls interlocuteurs à solliciter, leur apport reste incontournable. Vous devez donc préparer un dossier solide et convaincant avant de les solliciter. La qualité du Business Plan devra être irréprochable.

Elles seront particulièrement attentives au montant des fonds propres et aux prêts d’honneur obtenus, qui produiront donc un effet de levier. « Plus ils seront élevés, plus votre projet sera crédible aux yeux des banques et plus elles seront susceptibles de vous accorder un prêt. » D’autant plus que certains prêts d’honneur garantissent également une partie des prêts bancaires, ce qui là encore pourra jouer en faveur de votre projet.

Pour les demandeurs d’emploi créant leur entreprise, Pôle Emploi peut jouer un rôle déterminant. Deux options sont envisageables. Soit vous percevez vos indemnités, ce qui vous assure une rémunération et réduit ainsi les charges de l’entreprise. Soit vous demandez à bénéficier de l’ARCE, ce qui vous permettra de percevoir en deux versements une aide s’élevant à 45 % du montant total de vos allocations chômage.

« L’ARCE est un dispositif très utile pour augmenter le montant de vos fonds propres, ou pour vous permettre d’investir » souligne Margaux Pallone.

Enfin, si vous devez financer des investissements innovants, vous pourrez recourir à plusieurs aides publiques dédiées au soutien de l’innovation, en particulier la Bourse French Tech gérée par Bpifrance ou le dispositif proposé par la région Ile-de-France : Innov’Up Faisabilité.

Augmentez vos chances d’obtenir un financement

Pour optimiser vos chances de convaincre les banques, nos conseillers en création d’entreprise sont à votre disposition pour :

  • vous aider à structurer votre projet,
  • vérifier avec vous que vos prévisions sont crédibles,
  • vous aider à préparer votre Business Plan,
  • vous orienter vers les bons opérateurs,
  • vous mettre en relation avec des organismes financeurs (banques, Bpifrance, réseau Initiative…)
  • vous préparer à présenter votre dossier devant des professionnels de la création et du financement,
  • etc.

« Nous nous adaptons à chaque créateur, à chacun de leurs besoins. Ateliers collectifs, formation, conseil individuel, suivi sur la durée… toutes les options sont possibles en fonction de l’avancement de votre projet, de votre expérience, de vos compétences entrepreneuriales et de votre personnalité. N’hésitez pas à nous solliciter, contactez votre CCI ! » conclut Margaux Pallone.

En savoir plus sur :

 

Le 20/12/2019