La cession-reprise d’entreprises : un processus qui se prépare en amont

En Île-de-France, plus d’une entreprise sur trois est dirigée par un chef d’entreprise qui atteindra l’âge de la retraite dans les 10 ans à venir, selon une étude du Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services. Pour permettre à ces entreprises de poursuivre leurs activités et préserver leurs emplois, des dispositifs d’accompagnement ont été mis en place.

A court ou moyen terme, 281 400 entreprises de moins de 50 salariés seront concernées par la problématique du changement de dirigeant. Pour autant, toutes ces entreprises ne seront pas à transmettre. Certaines disparaîtront sans chercher de repreneur, en particulier, les entreprises sans salarié, alors que d’autres seront reprises en interne par un employé ou un membre de la famille.

Toutefois, depuis 2012, le stock d’entreprises à transmettre augmente, ce qui s’explique notamment par une inadéquation entre l’offre et la demande. En effet, la plupart des repreneurs cherchent une entreprise de services en bonne santé avec un chiffre d’affaires important et une activité de niche. Or, la réalité de l’offre est différente. Les entreprises à céder sont de taille modeste et dans des secteurs qui ne correspondent souvent pas aux souhaits des repreneurs.

Par exemple, alors que 54 % des repreneurs souhaitent diriger une PME de 10 salariés ou plus, seulement 19 % des PME à céder ont un tel effectif. De même, tandis que 60 % des repreneurs veulent acquérir une PME et 40 % un commerce, seulement 48 % des entreprises à céder sont des PME et 52 % des commerces.

Dans ce contexte, il est essentiel de préparer la cession de son entreprise bien en amont car c’est un processus complexe et souvent long. Le dirigeant doit continuer à gérer et à investir pour son entreprise. Parallèlement, il doit s’approprier les mécanismes de la transmission, fixer le prix de cession, régler les questions juridiques et patrimoniales, trouver un repreneur... L’accompagnement du dirigeant et du repreneur est alors un facteur déterminant dans la transmission de l’entreprise.

Le 23/09/2014