Les entreprises se mobilisent ! Réflexions programmatiques, élections régionales 2015

Édito - Les propositions du MEDEF Île-de-France, de la CCI Paris Île-de-France et de la CGPME Paris Île-de-France, pour mieux vivre, travailler et entreprendre dans notre région.

Les élections sont un moment naturel en démocratie pour faire entendre sa voix.

L’échéance de décembre 2015 est d’autant plus importante que la refonte de l’organisation des territoires, voulue par l’État, amplifie le rôle de chef de file de la Région en matière de développement économique et d’aménagement.

Rien de surprenant donc à ce que les chefs d’entreprise se saisissent de cette occasion pour exposer leurs attentes.

Faut-il préciser que notre Région-capitale l’Île-de-France est la première région économique européenne, qu’elle représente un tiers du PIB national ou qu’elle regroupe à elle seule plus de la moitié des chercheurs qui oeuvrent en France dans les domaines de l’automobile, de l’énergie, de la construction, de la pharmacie, des transports et de la  communication ? Il est en revanche important de rappeler que le Conseil régional, avec ses 5 milliards d’euros de budget auxquels il convient d’ajouter les 5 milliards, du budget des transports collectifs, a un vrai rôle à jouer pour favoriser et dynamiser l’emploi, la formation, les déplacements, l’innovation, l’aménagement et, plus largement,  l’activité économique au sens large.

Autant d’éléments qui plaident pour accroître la place des entreprises franciliennes dans les décisions. Seul leur développement permettra de créer des emplois pour tous. Ce n’est qu’à cette condition que pourra être mis en oeuvre avec succès une stratégie régionale cohérente de développement économique.

Par cette initiative commune, le MEDEF Île-de-France, la Chambre de Commerce et d’Industrie Paris Île-de-France et la CGPME Paris Île-de-France proposent une vision, des constats et font des propositions qui susciteront des  échanges avec les candidats et, nous l’espérons, des orientations futures tenant compte des propositions des chefs  d’entreprise.

Nous sommes convaincus que pour une meilleure efficacité collective, les entreprises doivent plus que jamais être représentées, associées, écoutées.

Le 29/09/2015