Pour une politique de la ville propice à l'emploi et au développement économique

Alors que le gouvernement engage une réforme de la politique de la ville, la CCI Paris Île-de-France fait entendre sa voix. Elle plaide pour la construction d’un environnement économique et urbain favorable à la création d’emplois et pour une simplification et une évaluation des dispositifs en faveur des quartiers prioritaires.

Bien que la région capitale joue un rôle moteur pour la croissance nationale, elle reste marquée par des déséquilibres en termes de développement économique et social. Or, malgré 30 ans de politique de la ville et l’adoption de dispositifs successifs, les territoires en difficulté ont peu profité de la dynamique économique de la région.

La réforme en cours doit donc être une opportunité pour intégrer toutes les populations et tous les quartiers dans la dynamique régionale et l’édification du Grand Paris. Cela implique d’élaborer une stratégie économique globale intégrant les territoires dits de la politique de la ville ainsi que les besoins des entreprises en termes de transport, de logement et de qualité de vie pour les salariés.

Dans cette perspective, la CCI Paris Île-de-France avance trois axes prioritaires. Il s’agit tout d’abord de créer les conditions de la vitalité économique pour l’ensemble des territoires d’Île-de-France. Cela passe notamment par le développement de la contractualisation au niveau intercommunal avec des objectifs très concrets en termes d’accueil des entreprises, d’entrepreneuriat, d’emplois, etc. La politique de rénovation urbaine des quartiers prioritaires doit parallèlement être poursuivie au service d’un Grand Paris attractif, en intégrant mieux le développement économique (locaux, commerces, etc.)

Il faut également simplifier les dispositifs « politique de la ville ». On compte en effet près de 500 périmètres réglementaires de la politique de la ville en Île-de-France ! Pour se développer et créer davantage d’emplois, les entreprises doivent pouvoir s’appuyer sur des dispositifs simples et stables. La CCI Paris Île-de-France propose donc de mettre fin aux Zones franches urbaines (ZFU) et de créer un dispositif fiscal unique, cohérent et attractif pour les PME. Cette mesure, visant au renforcement des fonds propres, serait applicable à toutes les PME nouvelles, indépendamment de leur zone d’implantation.

La CCI Paris Île-de-France plaide enfin pour une évaluation systématique des impacts des dispositifs « politique de la ville » sur le développement économique et l’emploi, au regard de leurs coûts.

Consultez la prise de position de la CCI Paris Île-de-France « Pour une ville-monde attractive, propice à la création d’emplois et au développement économique équilibré des territoires en Île-de-France »

Retrouvez la vidéo « Pour une ville-monde attractive »

Le 01/01/2014