Rejoindre la « Toile », sans se mettre sur la paille

Créée en 2012, Sopixi est une plate-forme qui permet de faire des sites internet ou des sites de e-commerce en ligne, gratuitement et sans compétences informatiques. Un vrai plus pour bon nombre de petites entreprises qui hésitent encore à se lancer sur le web. Après la France, le fondateur de l’entreprise, Christophe Agnus, s’apprête à conquérir les marchés internationaux.

Concevoir votre propre site internet le plus simplement du monde, sans maux de tête et rappel à l’ordre de votre banquier, vous en rêviez ? Christophe Agnus l’a fait. Cet ancien grand reporter du magazine l’Express, directeur de groupes de presse et pionnier de la presse en ligne s’est lancé en 2012 dans une nouvelle aventure numérique appelée Sopixi.

« Nous avions remarqué que la visibilité sur internet constituait une vraie problématique pour un grand nombre de TPE ou de PME. Faute de temps et de compétences techniques, la plupart de ces entrepreneurs hésitent à se lancer sur la Toile même si elles sont conscientes de l’enjeu. Il y a beaucoup d'outils en ligne permettant de faire des sites ou des e-boutiques mais aucun n'est vraiment gratuit. On est très vite amené à payer, sous une forme ou sous une autre. Les systèmes sont bien souvent trop chers, trop complexes pour des non-initiés. Pour répondre aux besoins de ces entreprises, il fallait leur proposer un outil facilement accessible, permettant de réaliser en ligne, sans compétences techniques et au coût le plus bas, un site de bonne qualité. C’est ainsi que Sopixi est né ».

Sopixi est proposé avec un modèle appelé « Freemium » : un modèle économique où la majorité des utilisateurs profite de l’essentiel du service 100 % gratuitement, mais où quelques services facultatifs, dits « premium », sont payants.

Plusieurs milliers de comptes ont été ouverts en France depuis le lancement du site en septembre 2012. Mais pour Christophe Agnus, l’avenir de l’entreprise passe nécessairement par une expansion à l’international : « La commercialisation en France nous permet d’affiner notre produit. C’est un marché important mais trop étroit. Lorsque l’on fait du gratuit, il faut très vite se tourner vers des marchés de volume. Nous avons 10 pays en prévision pour 2013 avec une déclinaison du produit en 4 langues différentes. Nous allons nous tourner vers les gros marchés francophones en Afrique notamment, mais aussi vers les pays anglophones en Europe et en Inde ».

0820 012 112 (0,12€/min)

Le 13/06/2013