Réseaux d'entreprises : la recette Plato

Fondé sur la collaboration entre des entreprises d’un même territoire, le réseau Plato, n’a cessé de se développer partout en Europe. En Ile-de-France, les CCI animent une quinzaine de réseaux de ce type. Une vraie dynamique locale génératrice d’échanges et de croissance à l’image du réseau Plato Boucle des Hauts-de-Seine.

Attention ! Question, top chrono : le nez dans le guidon, je passe mon temps à courir entre mes clients, mes fournisseurs, mon banquier, ma compta, mes collaborateurs… qui suis-je ? Un chef de PME, bien sûr.

Les réseaux Plato ont été créés pour permettre à ce dirigeant d’entreprise et à ses pairs de prendre du recul, de réfléchir sur leurs pratiques et de découvrir des solutions concrètes pour répondre efficacement à leurs défis quotidiens. La recette est simple. Prenez entre 15 et 18 dirigeants de PME d’un même territoire, 3 cadres de grandes entreprises (les coachs), mélangez-les lors d’une première réunion, laissez-les s’exprimer sur différents sujets, puis faites-les revenir une fois par mois pendant 2 ans.

« Le premier Plato Boucle des Hauts-de-Seine a été lancé en 2007. C’était une volonté commune des villes partenaires et de la CCI d’encourager les liens entre les entreprises de ce territoire qui conserve encore un tissu actif de PMI », précise Guillaume Malbert, coordinateur Plato à la CCI Hauts-de-Seine. « Nous avons mis en place au départ 4 groupes Plato de 15 membres. Le dispositif a été complété en 2009 par la création d’un groupe expert. L’idée était de permettre à des membres d’un groupe Plato d’approfondir leur démarche durant une année supplémentaire, en travaillant sur des cas concrets dans leur entreprise. Depuis, nous lançons chaque année 2 groupes Plato et un groupe Expert ».

Les sujets abordés couvrent des champs aussi variés que le développement commercial, la gestion de crise, l’optimisation des ressources, le recrutement, la motivation du personnel, la communication…

Les représentants des grandes entreprises encadrent et animent les groupes de travail. Ils apportent leur expertise et les outils utilisés au sein de leur société, à charge pour les patrons de TPE et de PME (entre 10 et 100 salariés) de les adapter à la taille de leur entreprise.

« Les dirigeants d’entreprise ont de multiples responsabilités. Ils sont un peu partout à la fois. L’idée, c’est de leur apporter des compétences sur des thématiques qui les préoccupent et qu’ils ont choisies. Participer à un groupe Plato, c’est une façon de prendre un peu de recul par rapport à leur quotidien de chef d’entreprise et de pouvoir échanger avec d’autres dirigeants de PME. C’est aussi une façon de rompre l’isolement et voir ce qui se fait ailleurs » souligne Guillaume Malbert.

Et la recette fonctionne, dans les Hauts-de-Seine (entre 80 et 90 % d’entreprises satisfaites, 75 % des entreprises en croissance, 35 collaborations entre elles) où un autre programme Plato existe sur le territoire de la Vallée scientifique de la Bièvre mais aussi dans les différents groupes mis en place en Ile-de-France. Et pour ceux qui seraient tentés par l’aventure Plato, sachez que de nouveaux groupes Plato seront lancés très prochainement  (voir ci-dessous).

Réseaux Plato en Ile-de-France : une méthode qui se conjugue au pluriel

Créé en 1988 en Belgique, le réseau Plato, qui rassemble des entreprises d’un même territoire pour les faire travailler ensemble, n’a cessé d’évoluer et d’accroître sa sphère d’influence notamment en Europe.

En France, le concept Plato a été introduit par GDF Suez, propriétaire de la marque. Le réseau Plato Seine Aval, créé en 2001 dans les Yvelines, est le premier programme lancé par une Chambre de commerce et d’industrie en Ile-de-France. Les CCI franciliennes poursuivent, depuis, le maillage des entreprises au sein de ce réseau et déploient chaque année de nouveaux programmes sur le territoire.
Aujourd’hui, plusieurs centaines de PME et de grandes entreprises participent aux différents groupes mis en place par les CCI en Ile-de-France.

0820 012 112 (0,12€/min)

Le 02/04/2013