Rester le leader mondial du tourisme, un enjeu vital pour la France

Avec 83 millions de visiteurs étrangers, la France est la première destination touristique mondiale. Mais face à la forte concurrence internationale, elle perd aujourd’hui des parts de marché. Pour conserver sa place de leader, elle doit donc relever des défis majeurs en termes de visibilité, attractivité, qualité et professionnalisme, selon un rapport publié par l’Institut Montaigne et la CCI Paris Île-de-France.

Le tourisme est l’un des premiers secteurs d’activité de notre pays. Il représente plus de 7 % du PIB et plus d’un million d’emplois directs, auxquels il convient d’ajouter 1, 5 million d’emplois indirects. A l’horizon 2030, la France pourraient accueillir, compte tenu de l’accroissement du tourisme au niveau mondial, jusqu’à 140 millions de visiteurs étrangers par an. Mais pour capter cette clientèle potentielle, notre pays doit définir une stratégie claire et fédérer l’ensemble des acteurs publics et privés. Le rapport Rester le leader mondial du tourisme, un enjeu vital pour la France avance douze propositions en ce sens.

Pour attirer les touristes étrangers, il faut repenser la stratégie de marque de la France et concentrer les moyens de promotion pour plus d’efficacité et de visibilité, en particulier sur la toile. La promotion de notre territoire passe en effet par la mise en avant de marques fortes telles Paris, French Riviera, Bordeaux & the wine regions, Loire Valley, etc. Elle nécessite aussi la création d’un site vitrine unique – visitfrance.fr – accompagnée d’une stratégie digitale offensive.

Notre offre touristique doit également être renouvelée et prendre en compte les nouveaux comportements des touristes. Il faut favoriser l’émergence de nouveaux produits et d’applications numériques et faciliter le tourisme de « shopping », notamment en autorisant l’ouverture des commerces le dimanche et le soir.

Pour fidéliser les touristes, il est essentiel de les satisfaire tout au long de leur séjour en France. Il est donc indispensable de moderniser nos infrastructures afin de les mettre aux normes tout en augmentant notre capacité hôtelière, en particulier en Île-de-France. Mais il est également nécessaire d’améliorer le dispositif d’accueil, qu’il s’agisse de l’obtention des visas, de la sécurité, des transports, etc. La formation des acteurs du tourisme doit enfin être adaptée aux besoins des entreprises du secteur et être recentrée sur les compétences linguistiques, digitales et de savoir-être.

Consulter les propositions de l’Institut Montaigne et de la CCI Paris Île-de-France

Infographie : Rester le leader mondial du tourisme, un enjeu vital pour la France

Cliquez ici pour afficher en plus grand

Le 16/06/2014