E-commerce : une solution pour mieux maîtriser l’expérience post-achat

E-commerce
Des livraisons qui se font attendre, des colis qui s’égarent, des produits abîmés… et des clients insatisfaits qui parfois vous abandonnent au bout de la route. C’est aussi cela le e-commerce. Shipup propose une solution dédiée pour améliorer cette relation parfois délicate entre vendeur et acheteur au moment de la livraison.

« Cette idée m’est venue en 2015 lorsque j’étais Data Analyst à New-York chez Casper, une start-up américaine pionnière dans la vente de matelas en ligne», précise Romain Ogiela, CEO et co-fondateur de Shipup.

«  Je me suis rendu compte qu’il y avait un grand décalage entre les retours de notre service client qui nous faisait remonter un grand nombre de mécontentements sur les livraisons et les résultats affichés par les transporteurs. Lorsque l’on a tout fait pour vendre un produit de bonne qualité et l’expédier à temps, c’est toujours horrible de s’apercevoir qu’une erreur dans la livraison d’un colis peut ruiner une expérience d’achat. De retour en France, je me suis dit qu’il y avait sans doute matière à faire que chose ».

Romain Ogiela et Terence Delaye, tous les deux étudiants à HEC Paris (Majeure Entrepreneurs), une école de la CCI Paris Île-de-France, et Quentin Maurice (diplômé de l’Ecole Centrale Paris) s’associent alors pour donner naissance le 11 mai 2016 à Shipup.

Leur objectif ? Transformer le suivi de livraison en un outil marketing. Pour cela, Shipup permet au e-commerçant de garder une totale maîtrise de sa communication vers son client, depuis la passation de commande jusqu’à la livraison finale.

« Shipup analyse en temps réelles les données de suivi des colis des e-commerçants. Dès qu'un événement, comme l'expédition, la livraison mais aussi un incident est détecté, nous envoyons des notifications proactives au client final via des e-mails, des SMS ou nous informons le service client pour qu’il appelle ce dernier en cas d’incident grave » explique Romain Ogiela. « Dans ces notifications, l’e commerçant utilise son identité visuelle et ses propres mots pour parler directement à son client. Ces pages de suivi personnalisées permettent à la fois d’informer et de rassurer le client mais aussi de distiller des messages marketing au couleur de marque».

Enrichi par de belles rencontres, le projet entrepreneurial Shipup s’est renforcé au fil du temps  comme le souligne Romain Ogiela :

« HEC nous a véritablement mis un pied à l’étrier. L’accélérateur du NUMA nous a soutenu, accompagné, et conseillé dès l’origine de ce projet. Nous avons également bénéficié du support de l’incubateur HEC qui nous a aidé donner plus d’envergure à Shipup. Notre parcours au sein de la cellule de l’innovation Yellow du Groupe La Poste nous a permis par la suite de rencontrer les bonnes personnes chez Colissimo et de nouer un partenariat avec cette entreprise qui représente 60 % du marché français de l’expédition de colis. Nous avons rejoint depuis l’accélérateur de start-up de Ventes Privées implanté à la Station F. Nous échangeons régulièrement avec des représentants de cette marque qui est important prospect pour nous. Notre produit est d’ailleurs en test chez eux. Au sein de la Station F, il y a également beaucoup d’émulation. Lorsque l’on butte sur une question, on est à peu près sûr de pouvoir rencontrer sur place une autre start-up est déjà passée par là avant nous  et qui va pouvoir nous guider ».

Shipup qui travaille avec une vingtaine de transporteurs, a déjà séduit plusieurs dizaines de clients dans de multiples domaines tels que la lingerie, le prêt à porter et l’ameublement décoration notamment mais aussi à l’international.

 

Le 04/10/2017