French food : Petit côté se taille une part du gâteau

Interview du mois

Formées sur les bancs d’HEC Paris, Capucine Epagneau et Juliette Morel ont lancé, il y a quelques mois, « Petit côté », la première marque de gâteaux à base de légumes. Leur objectif ? Réconcilier la gourmandise avec la nature tout en misant sur l’authenticité d’un produit Made in France.

  • Comment est né ce projet ?

Nous avons effectué nos études à HEC Paris. Nous nous sommes rencontrées au sein de l’équipe féminine de rugby de l’école. Puis nous avons toutes les deux intégré, en 3e année, le Master Entrepreneurs d’HEC Paris.  Au début, nous n’avions pas d’idées précises de création d’entreprise, mais ce master vous pousse très vite à agir.

Nous avons commencé par travailler sur un tas de projets, des idées de software notamment, pour tester ce qui nous plaisait vraiment. Au fur et à mesure, nous nous sommes rendues compte que ce qui nous intéressait le plus, c’était de pouvoir travailler sur des projets « hyper concrets ». Juliette, qui est une grande gourmande, me parlait souvent de gâteaux à base de courgette et de chocolat. On trouve beaucoup de recettes de ce genre sur internet, mais pas de marques distribuant ce type de produits à base de légumes en magasin.

C’est en partant de cette idée, plutôt inspirante vu mon côté un peu écolo, que nous avons décidé de faire équipe sur ce projet. Petit côté a vraiment démarré en octobre 2018 grâce notamment à notre sélection au concours « Passez votre CAP pâtissier avec nous », de Michel et Augustin. 

  • Comment passe-t-on d’HEC au moule à pâtisserie ? 

Nous avons commencé, tout simplement, dans notre cuisine et passé des centaines d’heures à tester des recettes avant de déboucher, en février dernier, sur une gamme de gâteaux prête à être distribuée. Nous avons aujourd’hui trois recettes qui se déclinent sur des saisons.

Pour l’été, nous avons par exemple des gâteaux citron-courgette, noisette-patate douce et épices-carottes. La production est aujourd’hui sous-traitée à un atelier de fabrication en Île-de-France.

  • Quel est le concept de votre marque ? 

Notre axe central, c’est le côté nutritionnel. Grâce aux légumes, nous avons des gâteaux qui sont très faibles en gras et trois fois moins sucrés que ce que l’on trouve dans le commerce. Nous nous attachons également à faire un produit qui soit durable et responsable. L’utilisation du légume nous permet de réduire les ingrédients d’origine animale puisque nous ne mettons pas de beurre dans nos gâteaux.

Tous nos légumes sont bio. Nous intégrons leurs peaux dans nos recettes de façon à utiliser tous les nutriments et à limiter les déchets. Nous avons voulu également limiter le nombre de kilomètres parcourus par nos ingrédients. Tous nos légumes sont ainsi produits dans l’hexagone et sur les autres ingrédients de nos gâteaux, 60 % sont français.

  • Comment sont diffusés vos produits ?

Nous les distribuons principalement dans des salad-bar situés dans des quartiers d’affaires, via des services de livraison tels que Foodcheri ou des services de traiteurs en entreprise. Nous avons remporté récemment un concours organisé par le Groupe Casino. Par ce biais, nous allons pouvoir tester également nos produits dans une des enseignes de cette entreprise de la grande distribution. 

  • La CCI Essonne et la CCI Paris Île-de-France soutiennent également votre initiative. De quelle manière ?

Nous sommes membre de Pépite PEIPS, le réseau de l’écosystème de l’entrepreneuriat étudiant de l’Université Paris Saclay. Via ce réseau, nous avons été mis en relation avec la CCI Essonne et grâce à la CCI Paris Île-de-France, nous avons pu exposer avec d’autres startups au salon Vivatech. Pour nous, c’était une belle opportunité de pouvoir faire connaitre nos produits auprès du grand public, mais aussi d’aller à la rencontre d’investisseurs puisque nous sommes en pleine campagne de crowdfunding via la plateforme Ulule.

 

Le 05/06/2019