Compétences introuvables, métiers en tension… Et si l’on recrutait autrement ?

Proposer d’autres alternatives aux entreprises parisiennes en matière d’embauche, faciliter l’insertion par l’emploi en rapprochant les acteurs de l’économie et du social, valoriser les initiatives dédiées à l’inclusion… telle est l’ambition de « Paris, une chance. Les entreprises s’engagent ! », un club animé par la CCI Paris.

Le club parisien des entreprises inclusives « Paris, une chance. Les entreprises s’engagent ! » s'inscrit dans le cadre de l’initiative nationale La France, une chance. Les entreprises s’engagent.

Lancé en juin 2019, ce club est destiné à mobiliser largement les entreprises parisiennes, avec l’objectif de faire entrer plusieurs centaines d’entre elles dans des démarches volontaires d’inclusion par l’emploi.

« Notre volonté est d’être le trait d’union entre le monde économique et le social, l’idée étant de rapprocher ces deux univers pour faire en sorte qu’il y ait moins de personnes sur le bord de la route en facilitant l’intégration par l’emploi », souligne Véronique Pailleux, responsable du pôle RH à la CCI Paris. 

Sensibiliser près de 1 000 entreprises

Le Club « Paris, une chance. Les entreprises s’engagent » s’est donné pour mission de sensibiliser, d’ici trois ans, près de 1 000 entreprises parisiennes.

« Nous nous adressons plus particulièrement aux TPE-PME qui ont des souhaits de recrutement et qui se demandent parfois où trouver de nouvelles compétences. Le but est de les convaincre que l’on peut recruter autrement en allant chercher certains publics auxquels on ne pense pas spontanément, cette approche offrant une alternative à leur problématique de sourcing. »

« Nous souhaitons également associer à ce club des entreprises déjà investies dans ce domaine et notamment de grands groupes souvent fortement engagés dans des politiques de RSE. Notre rôle, c’est de faire du benchmark, d’identifier et de valoriser les initiatives pilotes dans ce domaine et de permettre à nos adhérents de partager de bonnes pratiques. La finalité, c’est aussi de créer du lien en rapprochant les entreprises avec d’autres acteurs comme Pôle Emploi ou des organismes d’insertion. »  

14 types d’initiatives, 4 priorités d’action

En rejoignant le club, les entreprises signent une charte d’adhésion annuelle à travers laquelle elles s’engagent à mettre en œuvre des dispositions en faveur de l’inclusion et de l’insertion professionnelle. Au total, 14 types d’initiatives ont été recensés au plan national (voir encadré), chaque entreprise ayant la liberté de s’impliquer sur une ou plusieurs de ces thématiques.

« Chaque département définit ses priorités d’action en fonction des spécificités sociales et économiques de son territoire, du paysage associatif et de la typologie du chômage. Sur Paris, nous avons choisi de nous focaliser plus particulièrement sur 4 grandes thématiques : les emplois francs, le travail des personnes handicapées, l’alternance et l’insertion professionnelle des réfugiés. »

Expliquer, rapprocher, faciliter les démarches

Ateliers, jobs-dating, conférences… de nombreux évènements sont d’ores et déjà programmés pour permettre aux adhérents de s’informer sur telle ou telle thématique,  faciliter leurs démarches et rencontrer des interlocuteurs privilégiés. Le Club va aussi aller à la rencontre de ces publics sur différents salons.

« Il y a beaucoup de secteurs en tension sur notre territoire, avec les chantiers du Grand Paris et l’approche des JO de 2024 notamment. L’objectif est de répondre aux attentes des entreprises en leur proposant de nouvelles pistes de recrutement. Un travail axé sur la sensibilisation, l’information et la mise en relation. »

La CCI Paris souhaite leur donner des éléments sur le plan pratique et juridique, mais également des conseils pour savoir comment sourcer les bons publics en travaillant avec les associations et les structures qui vont les aider à trouver les bonnes personnes.

« Pour certains secteurs, l’emploi d’un réfugié peut-être la bonne solution. Encore faut-il expliquer ce que l’on appelle un réfugié, quel est son statut, comment on le recrute, comment cela marche concrètement, rassurer les entreprises sur la partie administrative... Autre exemple : pour les emplois francs, nous allons informer les entreprises sur la réglementation et leurs démarches, les aider à rédiger une fiche de poste et servir d’intermédiation avec les équipes de Pôle Emploi qui ont une bonne connaissance des publics des Quartiers Politique de la Ville (QPV) en Île-de-France et des personnes qui peuvent potentiellement répondre aux besoins des TPE-PME parisiennes. »
 
D’autres départements participent, en Île-de-France, à cette initiative nationale. Pour en savoir plus, contactez votre CCI locale.

En savoir plus   : 

Agenda 

  • 25 février 2020 : Rencontres Recruter autrement 
  • Fin mars : Job-dating sur les emplois francs en partenariat avec Pôle Emploi
  • Avril : participation au Salon « Paris : les métiers qui recrutent » et au Forum de l’alternance

Contact :

 

Quelles initiatives sont concernées ?

  • Accès de tous les jeunes à l’apprentissage et à l’alternance, en particulier les jeunes des QPV et les jeunes en situation de handicap
  • Recrutement dans le cadre de l’expérimentation « Emplois francs »
  • Accompagnement et recrutement de réfugiés (programme Hope, etc.)
  • Accompagnement et recrutement de travailleurs en situation de handicap
  • Stages de 3e pour les jeunes des Quartiers Politique de la Ville–QPV (en lien avec le PAQTE)
  • Contribution à l’orientation et aux « parcours avenir » de découverte de l’entreprise
  • Réalisation de parrainages
  • Accompagnement et recrutement de jeunes issus de parcours d’insertion (École de la deuxième chance E2C, EPIDE, Garantie jeune, etc.)
  • Partenariats renforcés avec les réseaux de l’inclusion et de l’Insertion par l’activité économique - IAE (accompagnement, formation, recrutement)
  • Formation et insertion dans l’emploi de personnes (dont jeunes) placées sous main de justice
  • Mise en place de démarches innovantes en faveur de « l’emploi/inclusion »
  • Participation au changement d’échelle dans l’offre d’insertion par l’économique (clauses sociales marchés publics, politique d’achats responsables, sous-traitance dans le cadre de l’Obligation d’emploi des travailleurs handicapés OETH2, etc.)
  • Mises en situation professionnelle, recrutements de personnes en parcours d’insertion ou issues de parcours d’insertion
  • Engagements pour l’accès solidaire aux produits et services (alimentation, énergie, eau, etc.)
     

 

Le 04/02/2020