Réseaux d’entreprises : l’expérience Plato se développe durablement en Seine-Saint-Denis

Forte du succès de Plato Eco'Actif, premier réseau Plato dédié aux éco-activités, la CCI Seine-Saint-Denis a souhaité prolonger cette initiative en lançant, en décembre 2014, son nouveau réseau Plato Eco'Durable.

« Plato Eco'Durable s’adresse à des PME de Seine-Saint-Denis, entre 5 et 50 salariés, intégrant les différentes composantes du développement durable : éco-activités, économie sociale et solidaire, collaborative ou circulaire », précise Philippe Sauveplane, chef de projet Plato à la CCI. « Le programme associera également des coachs de grandes entreprises sélectionnées pour leur implication dans la RSE, le développement du département et l’appui aux PME du territoire. »

Plato Eco-durable réunira au total 3 groupes, chacun étant animé par trois cadres de grandes entreprises et composé de 17 PME.

L’objectif est de donner à ces dirigeants de PME une méthodologie et des outils pour monter en compétences en s’appuyant sur deux leviers qui ont fait le succès de la méthode Plato : le travail en réseau et des sessions de formation continue sur des thèmes choisis par les participants à raison d’une séance par mois pendant 2 ans.

« Les dirigeants de PME sont le plus souvent experts dans leur univers métier. Ils doivent aussi faire face à toutes les autres dimensions de l’entreprise, des ressources humaines au commercial, en passant par la comptabilité ou la communication. L’intérêt de la méthode Plato, c’est de pouvoir capitaliser sur l’expérience et les connaissances des uns et des autres pour monter en compétences dans ces domaines », souligne Philippe Sauveplane.

Le programme Plato Eco’Actif qui s’est achevé en février 2014 a démontré tout l’intérêt de la démarche : 97 % des participants sont satisfaits de la montée en compétences qui en résulte. 90 % d’entre eux estiment que cette dynamique de réseau contribuera en outre à améliorer les résultats de leur entreprise à moyen terme.

« On a parfois besoin de prendre de la hauteur, d’échanger avec ses pairs et de s’inspirer de ce qui se fait à l’extérieur. Avec Plato, on aborde des sujets que l’on ne traite pas forcement dans son entreprise comme la génération Y, le Web ou le droit du travail. Cela m’a permis de faire progresser mon management et les process dans mon entreprise » souligne Thierry Petris, dirigeant de la société OSE, une entreprise de traitement des eaux implantée à Noisy-le-Grand.

« Pour les participants, c’est une vrai bulle d’air. On échange avec des professionnels sans craindre d’être jugé même s’il faut un peu de temps pour que tous les membres d’un groupe Plato se sentent suffisamment à l’aise pour parler librement de leur activité et de leurs problématiques de dirigeant. Au fil du temps, les participants s’aperçoivent que la vraie valeur de Plato, c’est cet échange en réseau » souligne Jacques Boussion, directeur général de RECYDIS au sein du groupe PAPREC, ancien coach d’un groupe Plato éco-actif.

« C’était important pour notre jeune entreprise de pouvoir sortir de son isolement, développer un réseau et rencontrer aussi des entreprises qui travaillent dans le même univers » souligne pour sa part Amine Boubekeur, dirigeant de la société VETECO, une entreprises de recyclage textile implantée à Bondy. « On s’enrichit de l’expérience des autres membres Plato, c’est une véritable alchimie qui se crée, on transforme en quelque sorte le plomb en or ! »

« Nous sommes restés en contact et cette expérience positive m’a incité à poursuivre ailleurs cette démarche de travail en réseau » souligne également Thierry Petris.

En savoir plus sur Plato Eco’durable

Le 06/10/2014