Collège des financeurs : témoignage de l’une des premières entreprises accompagnées

La CCI Val-de-Marne a mis en place en 2014 un dispositif innovant pour aider les entreprises en recherche de financement. Retour sur ce dispositif avec William Tala, président et fondateur de BibeliB, qui fait partie des premières entreprises dont le dossier a été examiné par le Collège des financeurs.

Créé pour compléter les offres existantes, le Collège des financeurs s’adresse à des entreprises porteuses de projets de développement créateurs d’emplois durables et de proximité.

Financer des projets de développement

C’est lors d’un forum export organisé par la CCI Val-de-Marne que William Tala a, pour la première fois, entendu parler du Collège des financeurs. BibeliB, la société qu’il avait créée un an auparavant entrait alors dans une phase cruciale en matière de croissance.

Spécialisée dans la commercialisation de housses de valises avec un système de traçabilité intégré, l’entreprise cherchait à « professionnaliser son activité et à conquérir de nouveaux marchés internationaux » comme l’explique William Tala.

Malgré un produit innovant à fort potentiel et de nombreux projets de structuration de l’activité et de développement commercial, sa jeune entreprise rencontrait des difficultés pour trouver de nouveaux financements, « difficultés auxquelles les start-ups sont souvent confrontées » regrette William Tala.

Construire un dossier solide

Les projets portés par BibeliB et le besoin de financement de l’entreprise entraient dans le cadre fixé pour le Collège de financeurs et William Tala a donc débuté une phase de préparation et d’accompagnement avec un conseiller de la CCI Val-de-Marne, expert de la recherche de financement.

Un processus de formalisation du plan de développement très utile et intéressant, qui a permis à William Tala de prioriser les besoins de l’entreprise et de retravailler sur l’identification de son modèle économique et sur son business plan.

Grâce à cette réflexion approfondie, William Tala a constitué, avec son conseiller, des documents clairs pour argumenter avec ses partenaires financiers et mettre en place une démarche globale de recherche de financement : recherche de prêt d’honneur, dossiers de demande de financement de haut de bilan (fonds d’investissement, business angels) et de bas de bilan (banques).

A l’issue de cet accompagnement, les recherches de financement menées par William Tala ont été couronnées de succès puisque les premiers objectifs qui avaient été fixés ont été atteints.

L’entreprise est aujourd’hui toujours dans une phase de croissance et son dirigeant poursuit ses recherches de financement. Il s’est d’ailleurs tourné vers une autre méthode innovante, via une plateforme de financement participatif.

Pour en savoir plus sur le Collège des financeurs

Le 04/05/2015