Le profil type de la SA en France

En 2013, la France comptait plus de 4,2 millions d’entreprises pratiquant des activités marchandes (hors secteur de l’agriculture). Sur ce chiffre, seules 50 000 sociétés environ avaient opté pour le statut de SA, loin derrière les SARL ou autres SAS, les formes juridiques les plus répandues. Les SA ne représentent donc qu’une petite part du paysage de l’entreprise en France. La raison de cette faible représentation tient au fait que le statut de la SA est clairement orienté en direction d’entreprises ayant franchi un stade de développement élevé ou ayant besoin de capitaux importants pour fonctionner pleinement. Le nombre minimum d’actionnaires a également freiné le développement de cette structure.

Un fait qui pourrait changer à l’avenir, ce nombre minimum d’actionnaires étant passé de 7 à 2 en 2015 (hormis pour les entreprises cotées en bourse pour lesquelles il faut toujours au moins 7 actionnaires). Quoi qu’il en soit, la société anonyme restera destinée à des entreprises de taille importante et ne concerne que très rarement les sociétés à vocation artisanale. Ainsi, en 2014, seulement 0,4 % des SA françaises étaient liées à une activité artisanale, aucune d’entre elles n’ayant opté pour le statut de SA à directoire, plus adapté aux très grandes entreprises.

Publier une annonce légale pour la création d’une société anonyme.