3ème édition du baromètre du Grand Paris : consolider et adapter les formations

Renforcer et adapter la formation pour assurer un impact économique maximal du Grand Paris, tel est le message du 3ème baromètre du Grand Paris des entreprises, réalisé par la CCI Paris Ile-de-France et 11 fédérations professionnelles, en partenariat avec le MEDEF Ile-de-France et la CGPME Ile-de-France.

Ce troisième baromètre (1) aborde la question clef des besoins en compétences générés par les chantiers du Grand Paris et met en évidence des tendances parfois contradictoires.

Les enquêtes publiques relatives au Grand Paris Express sont désormais achevées et les commandes de logements sont reparties nettement à la hausse. Toutefois, l’impact positif sur l’activité des entreprises doit encore largement être amplifié. Elles subissent toujours l’atonie de la commande publique des collectivités territoriales et seules 25 % d’entre elles pensent que le projet du Grand Paris représente des opportunités d’affaires supplémentaires. L’accès rapide et réel des PME à la commande publique est la condition indispensable pour que les investissements publics massifs aient un effet vertueux  sur les investissements privés. 

Malgré tout, les entreprises anticipent le rebond lié à la mise en chantier des projets du Grand Paris et ses conséquences en termes de compétences. Dans le secteur de la construction, près d’une entreprise sur cinq prévoit d’embaucher dans les domaines du développement durable (36%), des technologies de l’information et de la communication (29%), majoritairement niveau CAP et Bac Pro.  « Près des 2/3 d’entre elles sont prêtes à prendre un jeune en apprentissage (2) : c’est une perspective prometteuse pour les jeunes comme pour les entreprises » souligne Jean-Paul Vermès, président de la CCI Paris Ile-de-France.

Enfin, si 70 000 emplois supplémentaires sont attendus dans le BTP d'ici à 2017, les entreprises franciliennes rencontrent déjà des difficultés de recrutement pour les compétences techniques (chauffagistes, soudeurs, etc.). Pour Etienne Guyot, directeur général de la CCI Paris Ile-de-France, « les chantiers pourront être assurés dans de bonnes conditions par les entreprises et profiter aux salariés en poste et aux jeunes, si la carte des formations continue d’être rénovée dans le cadre d’un dialogue pragmatique entre les formateurs, la Région et l’Etat ».  

> Consultez le 3ème baromètre du Grand Paris des entreprises

(1) Lancé en octobre 2015 à l’initiative de la CCI Paris Ile-de-France, le baromètre du Grand Paris des entreprises présente chaque semestre les indicateurs des fédérations professionnelles permettant de suivre l’avancée du Grand Paris.

(2) Source : Enquête de conjoncture de la CCI Paris Ile-de-France réalisée entre le 5 et le 23 septembre 2016 auprès de 4500 chefs d’entreprises.

Le 21/11/2016