Les CCI d'Ile-de-France unissent leurs forces pour créer la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France

La Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France est née le 1er janvier 2013. Elle exerce depuis cette date la totalité des compétences dévolues aux chambres de commerce et d'industrie de région par la loi de réforme des CCI adoptée en 2010.
  • Un poids régional accru avec près de 800 000 entreprises et 30 % du PIB national
  • Une plus grande proximité dans les 8 départements pour les services aux PME
  • Un accès renforcé des jeunes à l'emploi avec, notamment, 17 500 apprentis

Son territoire couvre celui de la région Ile-de-France, soit 789 000 entreprises, 6 millions de salariés et près de 30 % de la richesse nationale. Ce large ancrage territorial permettra au nouvel ensemble d'agir plus fortement dans l'intérêt du développement économique régional et de jouer un rôle accru dans l'accompagnement des entreprises et en particulier dans le soutien aux PME.

La nouvelle chambre de région est composée de six CCI départementales (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val d'Oise, Versailles-Yvelines) et deux CCI territoriales (Seine-et-Marne et Essonne). Elle est représentée par 98 membres chefs d'entreprise, élus pour cinq ans, issus d'entreprises de tous secteurs des huit départements. Pierre-Antoine Gailly, jusqu'alors président de la CCIP, a été élu président de la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France.

Le nouvel ensemble créé associe des expertises fortes dans le cadre d'une ambition régionale partagée. « Nous avons des obligations envers les entreprises, les territoires et les jeunes vis-à-vis desquels nous nous positionnons en entreprise de services » explique Pierre-Antoine Gailly. Ainsi, la CCI Paris Ile-de-France est le premier formateur et le premier collecteur pour l'apprentissage.
Avec 17 500 apprentis, elle a une expérience reconnue dans cette voie de formation qu'elle développe dans toutes ses écoles du CAP au Bac + 5.

«  Ce qui fait notre originalité et notre force, c'est de rapprocher les sphères de l'enseignement, de l'économie et du social » poursuit Pierre-Antoine Gailly. « L'apprentissage doit être une priorité politique et conserver une place centrale dans le système éducatif. Nous sommes préoccupés par le risque que constitue une éventuelle remise en cause du financement de son fonctionnement. En cette période de crise, il serait très préjudiciable pour les jeunes et leurs familles comme pour les acteurs économiques, notamment les PME, que la stabilité et la pérennité de cet outil efficace soient fragilisées. »

Face au problème de l'entrée des jeunes sur le marché du travail, la CCI Paris Ile-de-France continuera à agir sur le lien entre formation et exercice d'un métier et à répondre, grâce à ses relations étroites avec le monde professionnel, aux aspirations des jeunes et aux besoins des entreprises en termes de compétences. 50 % des chefs d'entreprise interrogés dans le cadre d'une enquête menée en décembre auprès de 130 dirigeants de PME considèrent d'ailleurs que le dispositif d'alternance(apprentissage et formation professionnelle) est un bon vecteur de recrutement pour l'entreprise, tout en étant un moyen efficace d'intégration pour les jeunes.

Le 09/01/2013
Contact