Conjoncture défavorable, concurrence accrue… des soldes d'hiver sous pression

La chambre de commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France publie son enquête sur les soldes d'hiver 2013 menée auprès de 400 commerçants parisiens du 29 au 31 janvier *.

Un chiffre d’affaires qui ne satisfait plus les commerçants

75 % des commerçants interrogés jugent que le chiffre d’affaires réalisé durant les soldes d’hiver ne dépasse pas 20 % de plus qu’un mois normal. 55 % d’entre eux constatent une baisse du chiffre d’affaires réalisé pendant les soldes par rapport à l’an dernier, le contexte de crise incitant les consommateurs à réduire leur budget. 47 % des commerçants parisiens jugent ainsi que le panier moyen est en baisse et 40 % qu’il reste stable, tous secteurs d’activités confondus. Au niveau régional comme au niveau national, les ménages privilégient les achats raisonnés.

Des ventes privées et un commerce en ligne qui gagnent du terrain

La concurrence accrue a poussé 55 % des commerçants à organiser des promotions ou des ventes privées auprès de leur clientèle fidèle. 64 % des commerçants pensent qu’Internet constitue une sérieuse concurrence à leur activité pendant les soldes. « Internet propose des produits en plus grand nombre, avec plus de choix. Néanmoins, certains clients préfèreront toujours essayer le produit avant de l’acheter » commente un commerçant, pragmatique.

Des soldes flottants massivement rejetés

L’opposition aux soldes flottants reste forte. 76 % des commerçants déclarent ne pas avoir mis en place ce dispositif lors des six derniers mois et 75 % ne pensent pas en organiser lors du prochain semestre. Plus de la moitié souhaite même leur disparition. Les commerçants attendent désormais l’organisation d’une table ronde, souhaitée par le gouvernement fin février, pour décider de l’avenir du dispositif.

Malgré la conjoncture et la concurrence accrue d’autres canaux de distribution, 58 % des commerçants restent optimistes, certains que la qualité de leurs produits estampillés « made in France » sera appréciée par les consommateurs.

* Enquête du Centre régional d’observation du commerce, de l’industrie et des services (CROCIS)
Téléchargeable sur : www.crocis.cci-paris-idf.fr

Le 01/02/2014
Contact