Desserte et développement des territoires aéroportuaires : la CCI Paris Ile-de-France et le Groupe ADP s'engagent

Paris, métropole la plus visitée au monde, ne peut plus se passer aujourd’hui d’un service de transport fiable, à la hauteur des standards d’accueil internationaux, pour relier la capitale et Paris-Charles de Gaulle, deuxième aéroport européen avec près de 66 millions de passagers par an.

C’est à partir de ce constat que la CCI Paris Ile-de-France et le Groupe ADP réaffirment, par la signature d’une convention-cadre, leur engagement en faveur de la réalisation du projet CDG Express, liaison directe entre Paris et l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle.

La desserte des aéroports est déterminante pour le développement économique et touristique de la région capitale qui accueille chaque année 46 millions de touristes. Le secteur représente 7% du PIB régional. Il faut mener des actions en faveur du développement des territoires aéroportuaires de Roissy-Le Bourget et d'Orly et des entreprises pour entretenir cette dynamique.

Réaliser pour de bon le projet du CDG Express

Par leur engagement en faveur du projet CDG Express, les partenaires poursuivent une double ambition : améliorer l’accueil des voyageurs et des touristes arrivant en France et redonner au  RER B sa vocation première de transport du quotidien, ce qui participera à l’amélioration des conditions de transport pour les franciliens.
Le CDG Express, dont la mise en service est prévue pour 2023, favorisera l’utilisation des transports en commun, contribuant ainsi à la désaturation des autoroutes A1 et A3 qui figurent parmi les axes les plus chargés d’Ile-de-France.

Renforcer les actions au bénéfice des entreprises

La convention formalise également des actions en faveur des entreprises. Celles-ci s’articulent autour de 4 axes : la promotion, l’attractivité et le développement des territoires aéroportuaires ; le transport, la mobilité durable, la logistique et le fret ; le soutien et l’accompagnement des entreprises ; l’emploi et la formation.

A titre d’exemple, les conventions d’affaires qui réunissent grands donneurs d’ordre et PME, et qui rencontrent un grand succès, seront reconduites. De la même manière, les engagements relatifs à la mobilité seront tenus et les dispositifs d’encouragement des salariés à utiliser des moyens de transport alternatifs à la voiture individuelle seront consolidés.

Le 02/05/2016
Contact
à télécharger