Grand Paris Express : la CCI Paris Île-de-France salue la volonté du Premier ministre d'accélérer le calendrier de réalisation

Après les annonces du Premier ministre le 9 juillet, la CCI Paris Île-de-France réitère son soutien à la réalisation globale du Nouveau Grand Paris des Transports.

La construction du Grand Paris Express, socle du projet de développement économique, urbain et social de la région capitale et le prolongement de lignes existantes comme Éole, permettront de renouer avec une dynamique économique forte, génératrice d’emplois et de retombées majeures à l’échelle régionale et nationale. Ils favoriseront également l’expansion et l’attractivité de la région Île-de-France au plan international.

Le Grand Paris doit bénéficier, le plus vite possible, de liaisons performantes avec les zones d’emplois et développement économique de la métropole comme les plates-formes aéroportuaires d’envergure de Roissy et d’Orly, la Défense, le parc des expositions de Paris Nord Villepinte… ainsi que les territoires de projets structurants tels que Paris Saclay.

Pierre-Antoine Gailly, président de la CCI Paris Île-de-France, se réjouit « de la décision du Premier ministre d’accélérer la construction du Grand Paris Express qui mobilisera la croissance régionale et nationale et aura un effet de levier sur les projets d’investissements privés et publics dans  l’immobilier, le logement, les grands équipements… » Pour Étienne Guyot, directeur général, « l’accélération de la réalisation du GPE est un signal formidable en direction de l’emploi des entreprises de notre pays et de notre région dans les secteurs du BTP, ferroviaire, de l’aménagement, des transmissions, des systèmes… qui sont très qualifiées ».

Dans un contexte incertain pour le financement des projets de transport, et à l’heure où la Société du Grand Paris (SGP) est appelée à participer au financement du plan de mobilisation à hauteur de 2 milliards d’euros, la CCI Paris Île-de-France restera attentive au respect du calendrier de réalisation des projets du plan de mobilisation financés par les apports de la SGP et au risque de perméabilité entre les budgets du STIF et de la SGP. Si elle soutient les projets inscrits au plan de mobilisation, elle demande que le bouclage de leur financement et leur réalisation ne se fassent pas au détriment du Grand Paris Express. La réalisation du Grand Paris Express doit demeurer une priorité économique.

Le 10/07/2014
Contact