112 femmes chefs d’entreprise élues de la CCI Paris Ile-de-France pour promouvoir l’entrepreneuriat au féminin

A la veille de la Journée internationale des droits des femmes, la CCI Paris Île-de-France réunit ses élues, femmes chefs et cadres d'entreprise, membres de la CCI de région et des 8 CCI départementales en assemblée générale exceptionnelle à 18h. A cette occasion, des propositions pour faire reconnaître et renforcer le rôle des femmes dans les entreprises et le monde économique seront discutées.

La parité a été introduite pour la première fois lors des dernières élections consulaires en octobre 2016 avec la désignation d’un binôme élu femme/homme dans chaque CCI au niveau régional et territorial. Ainsi, 112 femmes ont été élues pour l’Île-de-France : 29 élues pour le département de Paris, 15 pour la Seine-et-Marne, 10 pour les Yvelines, 14 pour l’Essonne, 16 dans les Hauts-de-Seine, 11 pour la Seine-Saint-Denis, 10 dans le Val-de-Marne et 7 dans le Val d’Oise. 45% d’entre elles ont créé leur entreprise dans les services, 32% dans le commerce et 23% dans l’industrie.

Les élues de la CCI Paris Ile-de-France prennent la parole

Une enquête menée auprès des élues des CCI d’Ile-de-France souligne que 65% d’entre elles jugent que le fait d’être une femme ne les a pas pénalisées lors de la création ou de la reprise de leur entreprise. Les femmes chefs d’entreprise considèrent que  la création d’emplois, l’insertion professionnelle des jeunes sans formation sur leur territoire et la conciliation de leur vie professionnelle et personnelle sont  leurs plus grands succès. A contrario, ce qu’elles considèrent comme leur échec le plus marquant est de ne pas avoir pu, ou su, accompagner davantage les collaborateurs dans leur carrière et valoriser les capacités professionnelles des femmes dans l’entreprise.

Aussi, la CCI Paris Ile-de-France propose-t-elle des pistes de réflexion pour favoriser l’entrepreneuriat au féminin. Parmi celles-ci :

  • Agir pour une meilleure représentation féminine dans de l’entrepreneuriat et apprendre aux femmes à combattre leur propre a priori ;
  • Développer davantage l’activité économique des femmes en favorisant leur participation à des réseaux professionnels, patronaux, syndicaux etc…

« C’est pour moi un défi personnel, en tant que président de la CCI Paris Ile-de-France, de renforcer la présence des femmes dans le monde de l’entreprise et les organisations professionnelles » précise Didier Kling. «  Il faut  faire en sorte que les obstacles et les freins s’effacent peu à peu ».

Pour faire reconnaître et renforcer le rôle des femmes dans les entreprises et le monde économique, la CCI Paris Ile-de-France s’engage quotidiennement, en interne comme à l’extérieur, en s’appuyant sur des programmes mis en place par les CCI départementales et territoriales et par les écoles de la CCI Paris Ile-de-France (voir encadré ci-joint).

 

Exemples de projets mis en place par les CCI départementales et par
les écoles de la CCI Paris Ile-de-France

  • « ExcELLEnce » : le programme de la CCI Val-de-Marne pour encourager l’entrepreneuriat au féminin. Ce dispositif est destiné aux créatrices d’entreprise du Val-de-Marne, aux porteuses de projet ainsi qu’aux dirigeantes de jeunes entreprises de moins de 5 ans qui ont un projet de développement. Il vise à encourager les femmes à franchir le pas de l’entrepreneuriat en leur proposant un accompagnement tout au long de leur parcours de création, de l’évaluation du projet au démarrage de l’activité.
  • Melletingo, la cheffe d’entreprise, c’est vous ! : ce programme, mis en place par la CCI Val-de-Marne en partenariat avec la Région Ile-de-France et le fonds social européen, soutient les femmes issues des quartiers prioritaires de moins de 26 ans ou demandeuses d’emploi, qui souhaitent se lancer dans l’entrepreneuriat.  Elles sont accompagnées pendant un an avec des formations, coachings ou ateliers utiles à la création et réalisation de leur projet. Le but de ce programme est de renforcer la confiance en soi et le leadership des futures dirigeantes.
  • Bizz’elles « l’entrepreneuriat au féminin, un atout de l’emploi local » : ce programme de la CCI Seine-Saint-Denis avec la Mission Intercommunale pour l’insertion des jeunes (MIIJ) stimule la fibre entrepreneuriale des jeunes femmes sur un temps d’échanges et de partage. Ce programme d’une semaine est basé sur des jeux de rôle et sur la prise de risque, la négociation, le travail d’équipe et les jeux d’entreprise.
  • Capital filles : L’EA (écoles des métiers des éco-activités) est partenaire de « Capital filles » qui favorise l’accès des jeunes filles issues des quartiers et des zones rurales au monde de l’entreprise, en particulier dans les filières technologiques, industrielles (par exemple le bâtiment) ou encore traditionnellement masculines.
  • « Et Si Ingénieur s’Ecrivait avec un E…» : ESIEE Paris, partenaire actif de l’association « Elles bougent », s’engage depuis plusieurs années dans l’information et la sensibilisation des jeunes filles aux métiers scientifiques. Ainsi, depuis 2012, l’école organise pour les lycéens et lycéennes, une table ronde réunissant des femmes ingénieures et responsables RH qui témoignent de leur parcours et de la nécessité de mixité dans les entreprises des secteurs industriels et technologiques. Preuve de leur mobilisation, ESIEE Paris est passé de 10 à 20 % de jeunes filles dans le cursus Ingénieur en 8 ans.
  • Le « Cercle de femmes dirigeantes » : cette structure soutenue par la CCI Paris Ile-de-France, a été créée il y a 4 ans par une élue de la CCIR pour inciter les jeunes dirigeantes à intégrer les COMEX des grands groupes.

 

Le 07/03/2017
Contact
à télécharger