Pour la CCI Paris Ile-de-France, favoriser la transmission d’entreprise conditionne la solidité du tissu économique

Pérenniser les entreprises et optimiser leur croissance sont au cœur de la problématique de la transmission d’entreprise. En Ile-de-France, la transmission concerne potentiellement 275 000 entreprises dont le dirigeant est âgé de 55 ans ou plus (1). Sur le plan national, l’enjeu économique est crucial : il s’agit de préserver les emplois qu’elles créent, étant donné qu’un tiers d’entre elles emploie au moins un salarié.

La CCI Paris Ile-de-France entend, à l’occasion de la semaine de la transmission d’entreprise (du 18 au 25 novembre 2016), faire de ce défi une cause nationale (2).

Forte d’une véritable expérience de terrain en la matière, la CCI Paris Ile-de-France insiste sur la nécessité de mieux accompagner cédants et repreneurs, afin que la transmission d’entreprise soit perçue comme un véritable parcours de croissance et non comme une cessation d’activité. Une professionnalisation accrue des entrepreneurs - présents et futurs - doit être menée très en amont, y compris dans le cadre de la scolarité. Soyons concrets : pourquoi ne pas créer une option « Entrepreneuriat » au Baccalauréat pour insuffler dynamisme économique et esprit d’entreprendre ?

D’ores et déjà, la CCI Paris Ile-de- France informe plus de 15 000 repreneurs chaque année, et en accompagne près de 1000 dans leurs opérations de reprise. Elle assure également un appui du dirigeant pour bâtir un plan de développement sur mesure de l'entreprise, notamment via l’Ecole Des Managers (EDM), programme national d’accompagnement du dirigeant, animé par des experts issus du monde de l’entreprise. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 95% des reprises d’entreprises effectuées par les stagiaires de l’EDM sont des succès.

Dans le cadre des rencontres de la transmission d’entreprise (Transfair), qui ont eu lieu le 21 novembre dernier, la CCI Paris Ile-de-France et ses partenaires - l’Ordre des experts comptables Paris Ile-de-France, la Compagnie régionales des commissaires aux comptes de Paris, la compagnie régionale des commissaires aux comptes  de Versailles, la Chambre des notaires de Paris, le Conseil régional des notaires près la cour d'appel de Versailles,  le Barreau de Paris et le Conseil national des barreaux – ont interpellé les futurs candidats à l’élection présidentielle, sur la nécessité de stabiliser et de simplifier le cadre juridique et fiscal relatif à la transmission et à la reprise. Leurs propositions sont aujourd’hui présentées dans le Livre Blanc de la Transmission d’Entreprise (3).

 

Pour consulter l’intégralité du rapport : http://bit.ly/2fwkhwD

Pour consulter l’intégralité du livre blanc : http://bit.ly/2ge28Eq

 

(1) Selon une enquête récente réalisée par l’Observatoire économique régional de la CCI Paris Ile-de-France (CROCIS)

(2) Rapport d’Agnès Parmentier  - Transmission-cession d’entreprise : le défi de la pérennité et du développement - juin 2016

(3) Livre blanc - 15 propositions pour doper la transmission d’entreprise – novembre 2016

Le 24/11/2016