Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Mobilisé pour la relance

RAPPORT D'ACTIVITÉ 2021

Mutations économiques Mutations économiques
Partager

L’activité économique a lourdement pâti de la crise sanitaire et la CCI Paris Ile-de-France n’a eu de cesse d’être auprès des commerçants et entrepreneurs durant cette période difficile. C’est tout naturellement qu’elle s’est engagée pour une reprise durable, justifiant plus que jamais son rôle d’interface avec le terrain.

Des enquêtes de terrain pour une connaissance fine du tissu économique

Restauration

Tout au long de la crise sanitaire, notre observatoire économique, le CROCIS (Centre Régional d’Observation du Commerce, de l’Industrie et des Services), a interrogé les chefs d’entreprise afin d’identifier leurs difficultés et leurs besoins.

  • Réouverture des commerces « non essentiels »

En juin 2021, cette enquête a permis d’interroger 300 commerces dits « non essentiels » (habillement, chaussures, meubles, décoration, articles de sport, maroquinerie, articles de voyage).

Enquête commerce non essentiel71 % des commerçants interrogés avaient perdu au moins 50 % de leur chiffre d’affaires lors du 3e confinement et 21 % avaient même déclaré la perte totale de leur chiffre d’affaires. Le déploiement du télétravail dans les entreprises a d’ailleurs été un facteur important de perte d’activité, surtout pour les commerces situés dans les quartiers d’affaires.

Pour ceux qui avaient pu rester ouverts durant le confinement, le développement des commandes en ligne ou du click & collect avait été très marqué. Néanmoins, seuls 20 % des commerçants étaient satisfaits de ces dispositifs, les clients n’étant pas toujours au rendez-vous.

  • Enquête sur l’emploi dans les secteurs cafés-restaurants et numérique

En septembre, alors que la reprise était amorcée, les entreprises ont fait face à des difficultés. Une enquête a été réalisée auprès de 2 secteurs : la restauration (150 entreprises interrogées) et le numérique (400 entreprises interrogées). Les résultats ont été présentés lors de la Quinzaine de l’emploi organisée par la CCI Paris Ile-de-France.

Il ressortait que les dirigeants des cafés et restaurants enregistraient des diminutions d’effectifs. Des départs de salariés souvent subis, de nombreux collaborateurs ayant décidé de changer de métier. Ainsi, les difficultés identifiées sont liées à une pénurie de main d’œuvre (79 % des personnes interrogées) ou à du personnel non qualifié (55 %).

Quant au secteur du numérique, il reste en forte tension de recrutement, malgré une activité qui ne faiblit pas.

Enquête 1

Enquête 2

Un carnet de bord hebdomadaire des besoins des entreprises pendant la crise

Carnet de bord

Ce carnet de bord était élaboré chaque semaine pendant la crise sanitaire à partir des appels d’entreprises reçus par notre centre de relation clients. Sans filtre, il reprenait les interrogations sur les aides financières, la réglementation sanitaire et les autorisations d’ouverture… mais aussi parfois des manifestations d’inquiétude et des appels à l’aide.

Une véritable photographie de l’état d’esprit du commerce et de l’entrepreneuriat à un instant T. Transmis aux autorités publiques à chaque parution, elles ont salué un document de terrain et au plus près du quotidien.

Le Baromètre du Grand Paris des entreprises

Baromètre Grand Paris

Depuis le printemps 2020, l’activité du secteur de la construction en Ile-de-France est en mode dégradé. Même si ce secteur semble mieux résister que d’autres à la crise actuelle, ce résultat est en trompe-l’œil. En effet, en excluant les grands projets et les glissements de calendrier des chantiers, le manque de perspectives est criant, surtout pour les TPE et PME. Les professionnels du secteur ont exprimé trois vœux pour rebondir et construire la ville de demain : relance de la commande publique, relance durable de la construction de logements et stabilité réglementaire. Ils ont également appelé à relever ensemble -et de manière coordonnée- le défi de la transition écologique urbaine pour construire une ville plus résiliente.

Découvrir le baromètre

Financement des entreprises

Rapport financement des entreprises

Les entreprises n’ont pas été impactées de la même manière par la crise sanitaire, du fait des différences de leur secteur d’activité, des restrictions subies (fermetures totales ou partielles par exemple). Mais les aides publiques mises en place ont joué un rôle d’amortisseur et les chefs d’entreprise interrogés estiment d’ailleurs que sans elles la situation aurait été catastrophique.

A côté des aides de l’État, de nouveaux outils doivent être déployés pour pérenniser les entreprises fragilisées et des solutions d’urgence proposées : étalement de la dette, remboursement des échéances, solutions pour réduire les problématiques de délais de paiement.

Au-delà du besoin de trésorerie des entreprises pour survivre à cette crise, il faut regarder les capacités à moyen et long terme d’investir afin de créer la valeur de demain. Rebondir nécessite des capitaux propres solides car il faut pouvoir se projeter à moyen et long terme.

Voir l'étude

Prévention et accompagnement des entreprises en difficulté

Entreprises en difficulté

L’OCED (Observatoire Consulaire des Entreprises en Difficulté) a contribué au montage du dispositif de prévention et d'accompagnement des entreprises en difficulté. L’objectif est d’anticiper et détecter le plus en amont possible les difficultés avant que la pérennité de l’entreprise ne soit compromise. La prévention s'impose aujourd'hui comme un acte de gestion nécessaire et quotidien. Notre dispositif passe par un guide pratique, un diagnostic de sortie de crise personnalisé et une mise en relation avec les professionnels du traitement des entreprises en difficulté.

En savoir plus sur le dispositif

Retrouvez l’ensemble des études, prises de position, publications économiques, juridiques et fiscales de la CCI Paris Ile-de-France

Partager