Quand les produits se transforment en services

Soumis par sfournier le lun 18/07/2022 - 13:01

La révolution silencieuse des modèles serviciels

Disposer d’un objet sans en être propriétaire ou locataire ? Ne payer d’une prestation ou d’un produit que ce qu’on en utilise effectivement ? Autant de modes de consommation déjà ancrés dans les habitudes. Il suffit de songer aux impressions papier acquises sans posséder pour autant une photocopieuse ou à l’électricité payée en fonction de la seule consommation. 

Une révolution à bas bruit est en cours : celle de l'économie servicielle. Elle conduira à un développement considérable de ces pratiques. L’expression est encore peu connue. Et pourtant… c’est elle qui désigne le fait de profiter de produits ou de services uniquement en payant l’usage réel qu’on en a ou les résultats qu’on en attend. 

La CCI Paris Ile-de-France qui anticipe depuis plusieurs années ces changements publie aujourd’hui une nouvelle étude sur l’économie servicielle. Celle-ci s’accompagne d’un vade mecum des pratiques existantes. Un travail inédit, du moins en français, qui doit nous interpeller sur cette révolution silencieuse. 

Cette étude est téléchargeable au format pdf en bas de page

 

Quand l'usage remplace la propriété

Schématiquement, il existe aujourd’hui quatre manières de bénéficier d’un bien. Les trois premières sont bien connues.

  • Achat : obtention d’un bien contre un paiement.
  • Leasing : location de biens d'équipement ou d’immobilier avec possibilité d'acquérir tout ou partie des biens loués.
  • Location : utilisation d’un bien sans en être propriétaire. 

La quatrième consiste à vendre un usage ou une performance d’usage (les résultats que ces biens permettent d’atteindre) plutôt que le bien lui-même. On appelle ce mode « en tant que service » (“as a service”) ou serviciel.

Un mouvement renforcé par la crise sanitaire comme le montre l’explosion des solutions d’abonnement (Neflixisation de l’économie) – qui a notamment conduit à consommer différemment – mais un mouvement qui était déjà en action.

Dans des univers aussi divers que les moteurs d’avions, l’impression/photocopie, les véhicules routiers ou les machines à café, les clients ont l’habitude d’accéder aux biens, aux machines et aux systèmes sans les acheter mais en payant seulement leur utilisation.

pionniers du paiement
 

Comment les usages ont avancé avec la pandémie

Aujourd’hui, de nouvelles applications existent ou sont expérimentées : des restaurateurs paient l’eau plate ou gazeuse consommée par leurs clients sans en payer la bouteille ou le transport jusqu’à leur établissement. Citons également le particulier dont la liste de courses alimentaires peut être établie selon le remplissage de son réfrigérateur. 

Ces exemples ne sont que la face visible d’un iceberg. Les applications “as a service” sont innombrables et, pour certaines, à imaginer. C’est l’objet du vade mecum que la CCI Paris Ile-de-France a rédigé (à télécharger en bas de cette page). 

Durant et après la pandémie, plusieurs facteurs ont contribué à des avancées même si celles-ci restent différenciées selon les secteurs.

  • Les innovations relevant de l’expérience-client ont été un puissant facteur d’impulsion de l’alimentation en tant que service
  • La concurrence stimule le passage à des modèles plus serviciels dans l’immobilier de bureau ou la micro-mobilité.
  • La digitalisation des TPE-PME et d’autres fonctions d’entreprise (supply chain par exemple) a généralisé les solutions servicielles dans l’informatique où le “Software as a Service” (SaaS) est déjà la norme. 
  • L’industrie 4.0, en connectant l’outil de production, conduit les fabricants et les équipementiers à vendre encore plus de services. 

Les avancées sont également variables selon les entreprises. Certaines entreprises ont profité de la crise pour accélérer ou basculer dans des modèles serviciels : des pionniers tels que Michelin ou Schneider Electric jusqu’au adopteurs plus tardifs comme Accor, Sncf en passant par les constructeurs automobiles qui ont parfois investi depuis longtemps dans le serviciel comme forme de diversification de leurs activités avant d’en faire véritablement un axe de transformation.

Payer selon l'usage, réponse à la crise actuelle ?

Inflation, baisse du pouvoir d’achat, hausse du coût des matières premières réduisant les marges des entreprises… autant de facteurs qui poussent à l’efficacité accrue des machines et à l’allocation optimale des ressources chez les particuliers ou les entreprises. 

citation JCH
 

Aujourd’hui, alors que les entreprises manquent de cash, acquérir des équipements sous la forme d’un service est pertinent : au bilan comptable, cela leur évite d’immobiliser de l’argent puisque l’équipement est considéré comme une dépense courante (OPEX).

Les modèles serviciels permettent de disposer de capacités de chauffage, de climatisation, d’éclairage, de fabrication… sans investissements importants dans les infrastructures. En outre, l’entreprise-cliente ne supporte pas le risque lié à la performance de l’infrastructure.

Par ailleurs, cela permet d’avoir des revenus récurrents, ce qui est précieux dans un contexte d’incertitude voire de recul de la demande.

tableau service gagnant gagnant


Les modèles serviciels contribuent, enfin, à la transition environnementale et l’impératif de décarbonation. En effet, ils permettent d’optimiser les ressources en réduisant les consommations. Les fournisseurs sont incités à concevoir des équipements durables et prolonger leur durée de vie par une maintenance prédictive. La circularité est dans l’ADN des modèles serviciels à condition de ne pas pousser les renouvellements technologiques.

Citation PG
 

L’économie du “tout en tant que service” a de beaux jours devant elle.

Des modèles économiques à écrire...

Mais la logique servicielle implique un bouleversement des modèles économiques. Ce qui est lourd de conséquences pour les entreprises qui doivent envisager des postures inédites en s’interrogeant sur les nouvelles sources de valeur, les modalités de gains financiers, les transformations organisationnelles nécessaires… On est encore dans une “terra incognita” où il faut imaginer des business models innovants.

Un horizon prometteur mais pas parfois complexe, en particulier pour les PME : il existe, en effet, nombre d’étapes à franchir dans le passage d’un modèle de vente à un modèle serviciel.

  • La logique largement dominante des biens tangibles. Il est encore difficilement concevable dans de nombreux secteurs de ne pas être propriétaire du bien qu’on utilise. Les mentalités doivent évoluer. Ainsi peut-il paraître étrange de ne pas posséder l’aspirateur dont on aurait besoin. 
  • La difficulté à récupérer des données pour faire fonctionner les modèles serviciels. Les clients ne sont pas toujours ouverts à une communication trop importante de leurs données d’usage et les réglementations nationales sont d’ailleurs un frein potentiel.
  • La mise en place souvent complexe de nouveaux modèles de revenus. C’est là un des problèmes majeurs : les revenus découlant de la vente de services ne sont pas aussi immédiats que ceux découlant de la vente de biens. 
poisson

 

Parce que comprendre les codes de ces modèles n’est pas toujours aisé, la CCI Paris Ile-de-France a décrypté plusieurs segments serviciels sous la forme d’un vade mecum. Un document riche qui souligne combien les perspectives sont exponentielles. La révolution est silencieuse mais elle est clairement en marche.

Reste à effectuer un travail de sensibilisation, de pédagogie et d’accompagnement des entreprises dans cette mutation.
 

Pilotage : Jean-Charles Herrenschmidt et Philippe Goetzmann
Auteur : Corinne Vadcar

juillet 2022

 

Activé
Contenu riche
Désactivé
Partager
FR
Ajouter un slider
Désactivé

Vous êtes... chef d'entreprise

Soumis par ibrunetdebaines le ven 08/07/2022 - 14:54
Chef d'entreprise
Activé
Sommaire
Désactivé

À la tête de votre entreprise, vous devez tout faire pour développer votre activité. Prospection commerciale, financement de vos projets, développement international, reprise d’entreprise... nous vous aidons à actionner tous les leviers de croissance à votre disposition. Et nous accompagnons aussi tous vos projets de transformation : digitalisation, innovation, transition écologique, e-commerce... qui permettront à votre entreprise de rester concurrentielle.

 

Financez votre développement

Vous avez besoin de financements pour de nouveaux projets. Crédit d'exploitation, prêt, subvention, avance remboursable, appel à des business angels... les possibilités sont multiples. Mais quelles sont les avantages et les inconvénients de chaque solution ? Revue de détail !

Découvrir

 

Réussissez votre transformation digitale

Les opportunités offertes par la transformation numérique ne sont plus à prouver, la pandémie a d'ailleurs agit en ce domaine comme un révélateur. Le digital doit désormais être au cœur de votre stratégie. Mais comment réussir cette mutation ? Quelles sont les erreurs à ne pas commettre ? 5 conseils pour que l'efficacité soit au rendez-vous.

Découvrir

 

 

Intégrez la transition écologique à votre stratégie

Au cœur des préoccupations sociales et environnementales, la transition écologique constitue à la fois un enjeu majeur et une réelle opportunité pour les entreprises. Masterclass, ateliers, diagnostics, accompagnement expert… la CCI Paris Ile-de-France multiplie les actions afin de faire progresser les entreprises en matière de transition énergétique, économie circulaire, gestion des déchets, mobilité propre, RSE, décarbonation

Découvrir

 

Participez à des salons professionnels

En tant que participant, c'est la possibilité de :

  • multiplier les contacts, qualifier des prospects, développer votre chiffre d'affaires,
  • confronter vos produits aux attentes de potentiels clients.

Que vous soyez participant ou visiteur, cela vous permettra :

  • d'appréhender les nouvelles évolutions et besoins du marché,
  • d'observer vos concurrents.

Découvrir

 

Vous développer à l'international

Vous voulez conquérir de nouveaux marchés et vous tourner vers l’international ?

Que ce se soit pour cibler un marché extérieur, participer à un salon international ou à des rencontres d'affairesexporter via le e-commerce... disposer d’un bon guide se révélera très utile, en temps, en argent et en efficacité ! Définir le cap le plus adapté à votre entreprise, rencontrer les opérateurs incontournables de votre démarche export... : l’œil avisé d’un expert vous aidera à formaliser clairement votre projet.

Découvrir

 

Tissez votre réseau

Entreprises de votre territoire, jeunes dirigeants, export, RH, industrie… il existe de nombreux réseaux d’entreprises qui vous permettront de rompre cet isolement. Grâce au partage d’expérience, aux échanges de bonnes pratiques, à la circulation de l’information et aux opportunités business, ces réseaux peuvent se révéler déterminants dans le succès de votre entreprise en vous permettant de gagner du temps, d’éviter des erreurs et même de générer du chiffre d'affaires.

Découvrir

 

Reprenez une entreprise

La croissance externe est l'option que vous avez choisie pour accélérer votre développement. Cette stratégie d'acquisition offre de nombreux avantages, mais elle doit être réfléchie pour mettre toutes  les chances de votre côté. Nos experts vous accompagnent en termes de ciblage, de fiscalité, d'évaluation de l'entreprise à reprendre, pour réaliser votre business plan...

Découvrir

 

Optimisez vos RH

Pour faire face aux défis de demain, la problématique des compétences s'avère centrale. Que ce soit la mise en place d'une nouvelle organisation du travail, la gestion des emplois, la qualification de vos salariés, le recrutement de jeunes pousses en alternance ou de candidats fraîchement diplômés, nous vous proposons des réponses : solutions de recrutement, conseils ou encore informations.

Découvrir

 

Gérez les difficultés de votre entreprise

Au cours de leur vie, les entreprises sont bien souvent confrontées à des périodes de difficultés. Leur détection rapide, voire leur anticipation, permet aux dirigeants de prendre les mesures qui s’imposent au plus tôt, avant que la pérennité de l’entreprise ne soit compromise.

Découvrir nos conseils

 

Cédez votre entreprise

Que vous ayez envie de changer de secteur d'activité ou qu'il soit temps pour vous de partir à la retraite, l'heure est venue de céder votre entreprise. Pour que cela se réalise dans les meilleures conditions, il faut procéder avec méthode. Quelles sont les différentes étapes ?

Découvrir

Témoignages

 Thomas Benzazon ©widoobiz

Thomas Benzazon n'avait pas d'idée, mais une furieuse envie de travailler avec ses copains, tous issus de la même école et dotés de personnalités différentes. C'est d

 Yassine Chabli co-fondateur Beekast

Séduire des investisseurs peut se révéler la solution la plus efficace pour financer sa croissance. Co-fondateur de Beekast, Yassine Chabli nous explique comment rencontrer des réseaux de Business Angels lui a permis de lever des fonds importants qui ont fait décoller sa "petite entreprise".

Partager
Chef d'entreprise, découvrez notre offre de service pour développer votre entreprise.
FR
Ajouter un slider
Désactivé

Pourquoi recourir aux commissions fiscales de conciliation ?

Soumis par ibrunetdebaines le ven 08/07/2022 - 09:43
Activé
Dossier
Désactivé

Votre entreprise a subi un contrôle fiscal ? Vos échanges avec l’administration n’ont pas permis d’aboutir à un accord suite au redressement de l’administration fiscale ? N’hésitez pas à saisir les commissions fiscales de conciliation*, véritable garantie offerte aux contribuables pour prévenir un contentieux.

Pourquoi saisir la commission fiscale de conciliation compétente ?

Saisir la commission vous permet de régler votre désaccord avec l’administration fiscale sans porter le litige devant le juge. « Vous pourrez ainsi présenter, devant un auditoire plus large et extérieur au différend initial, des observations écrites et orales appuyées par des documents justificatifs dans le but de résoudre le différend. » explique Alain Eygreteau, Elu référent Commissions des impôts à la CCI Paris Ile-de-France.

La commission est présidée par un magistrat. Y siègent également des représentants des entreprises désignés par votre CCI, ainsi que des représentants de l’administration fiscale. Leur nombre et leur qualité diffèrent selon la nature du litige. Les représentants CCI sont, tout comme vous, des dirigeants d’entreprise qui, grâce à leur expérience, vont faire prévaloir les réalités économiques et sociales de l’entreprise, le quotidien d’un entrepreneur, les contraintes d’un secteur d’activité…

Les commissions fiscales de conciliation formulent un avis consultatif qui sera, dans la très grande majorité des cas, suivi par l’administration.

Quand saisir la commission fiscale de conciliation compétente ?

  • Vous avez subi un contrôle fiscal et vous n’êtes pas d’accord avec la proposition de redressement de l’administration.
  • Vous allez donc lui adresser des arguments pour faire valoir votre position.
  • L’administration devra à son tour répondre à vos observations.
  • Si le désaccord persiste à l’issue de ces échanges, vous pourrez alors saisir la commission dans un délai de 30 jours.

Comment fonctionne la commission ?

L’administration fiscale adresse à la commission un rapport reprenant les faits, ses arguments ainsi que ceux de l’entreprise. « Il est très important que vous preniez connaissance de ce rapport et que vous adressiez en retour vos observations écrites accompagnées des pièces justificatives, précise Alain Eygreteau. Cela permettra aux membres de la commission d’avoir une vision plus complète de la situation. »

Commissions fiscales

Le guide pratique

« Saisir les Commissions des Impôts — Mode d'emploi à l'usage des chefs d'entreprise »
(Mai 2022 - format PDF - 20 pages)

Consulter le guide

La séance de la commission se déroule en deux temps. Au cours de la première partie :

  • Le président de la commission expose les faits et éléments essentiels du dossier.
  • L’entreprise présente ensuite ses observations.
  • Le vérificateur (contrôleur fiscal) explique ses motifs de redressement.
  • A la suite de quoi, les membres de la commission peuvent poser des questions pour avoir des éclaircissements et mieux comprendre le différend.

N’hésitez pas à expliquer les réalités de votre activité et les difficultés pratiques de votre métier. Et n’oubliez pas le rôle central du vérificateur qui décidera de suivre ou non l’avis de la commission.

Au cours de la deuxième partie, qui se tient lorsque l’entreprise et le vérificateur ont quitté la séance :

  • Les membres de la commission délibèrent.
  • Le président signe un avis motivé, qui sera transmis au vérificateur, qui le communiquera ensuite à l’entreprise.

Il s’agit d’un avis consultatif, et non d’une décision, mais qui, dans la très grande majorité des cas, sera suivi par l’administration fiscale. Ce peut être un avis d’abandon total ou partiel de redressement ou de maintien.

Contact : conciliation-fiscale@cci-paris-idf.fr

En savoir plus sur les commissions fiscales de conciliation

 

* Il s’agit :

  • des commissions des impôts directs et des taxes sur le chiffre d'affaires
  • des commissions départementales de conciliation compétentes en matière d’évaluation des fonds de commerce, de titres non cotés et d’immobilier

Partager
Votre entreprise a subi un contrôle fiscal ? Vos échanges avec l’administration n’ont pas permis d’aboutir à un accord suite au redressement de l’administration fiscale? N’hésitez pas à saisir les commissions fiscales de conciliation.
FR
Ajouter un slider
Désactivé

L’opérateur de lieux d’entrepreneuriat et d’innovation, WACANO, poursuit son déploiement et prend ancrage à Courbevoie

WACANO poursuit son déploiement et prend ancrage à Courbevoie

WACANO (filiale de la CCI Paris Île-de-France), poursuit son développement en déployant un nouveau site de type pépinière d’entreprises au sein de l’immeuble Workstation, avec une ouverture programmée en septembre 2022.

WACANO poursuit son développement en déployant un nouveau site de type pépinière d’entreprises au sein de l’immeuble Workstation, avec une ouverture programmée en septembre 2022.

C’est au sein de cet immeuble en bord de Seine restructuré en 2018 et anciennement occupé par le Crédit Agricole, que WACANO va ouvrir un espace de plus de 2.500 m² dédié à l’accueil d’entrepreneurs en phase de création et de développement. Les entrepreneurs bénéficieront d’une vue sur la Seine, d’espaces modulables, baignés de lumière et moderne, de nombreux services résidentiels (auditorium, salle de sport, restauration, conciergerie…) et d’une offre d’accompagnement à forte valeur ajoutée, le tout au bénéfice de leur projet.

Avec cette nouvelle adresse, WACANO renforce son offre régionale déjà dense avec plus de 15 sites. Les entrepreneurs et créateurs d’entreprises de ce nouveau site rejoindront ainsi la communauté comptant déjà plus de 350 "WACAPRENEURS", disposeront d’une offre immobilière et résidentielle de grande qualité et de services d’accompagnement et de suivi à forte valeur ajoutée. L’objectif de WACANO est aussi de pouvoir accueillir, grâce à ses réseaux internationaux, des entrepreneurs notamment européens, souhaitant venir expérimenter leurs produits sur le marché français ou des antennes d’incubateurs étrangers.

En s’implantant dans Workstation, WACANO rejoint ainsi de grands noms déjà présents dans cet ensemble comme LG Electronics, EuroGroup Consulting, I Tracing, Kantar Media, Promotrans, etc...

Xavier Musseau, Président de Hines France (qui agit en qualité d’asset manager de Workstation) se « réjouit de la conclusion de cette opération qui va permettre de faire de cet espace un lieu attractif, ouvert sur la ville et sur le territoire, en capacité d’accueillir des évènements économiques, et associant une vision emploi et développement économique ».

Pour le Président de WACANO, Michel Valache, « avec cette installation, WACANO franchit une nouvelle étape dans son développement et devient ainsi un acteur incontournable en matière d’entrepreneuriat et d’innovation. Les futurs entrepreneurs pourront bénéficier d’un environnement remarquable et d’une offre de services à haute valeur ajoutée, notamment grâce aux services de la CCI Paris-Île-de-France. »

Partager

Contact

Service de presse CCI Paris Île-de-France

Univers / Rubrique

Protégez votre entreprise des cyberattaques

Vol de données, demandes de rançon, atteinte à l’image, sabotage… les cyberattaques sont en constante augmentation et touchent les entreprises de toutes tailles. Sans protection adaptée, l'activité de l'entreprise peut être mise à l'arrêt et sérieusement endommagée. Les Digiteurs* et Mastercard® vous propose donc un dispositif en ligne, gratuit, pour vous prémunir de ce danger.

Les PME, cibles potentielles des cybercriminels

Les petites et moyennes entreprises sont particulièrement à risque. En l’absence de dispositifs de protection, elles sont en effet une cible de choix pour les acteurs malveillants qui choisissent bien souvent de s’attaquer aux plus vulnérables.

Cette réalité peut encore sembler abstraite, complexe et coûteuse pour les TPE-PME, si bien qu’elles ne se préparent pas toujours suffisamment. Or, il est indispensable que leurs dirigeants prennent conscience du risque pour adopter les bons réflexes, mettre en place des procédures de cybersécurité et savoir comment réagir en cas d'attaque.

L’application de bonnes pratiques permet déjà de réduire très significativement le risque. En mettant en place des mesures simples mais essentielles, vous pourrez protéger votre entreprise contre de nombreuses cybermenaces et limiter les dégâts en cas d’attaque de haut niveau.

Une offre cybersécurité dédiée aux TPE-PME

Les Digiteurs et Mastercard® vous proposent un programme, entièrement en ligne et gratuit, pour vous aider à mieux appréhender les risques, identifier les failles et faire face au risque de cyberattaque. Il se déroule en deux étapes :

Un webinar d’une durée de 1h30 avec un expert de la CCI

Cette formation, adaptée aux besoins et ressources des TPE-PME, vous permettra de sensibiliser vos équipes aux risques de cyberattaque et de mettre en place les bonnes pratiques.

Seront notamment abordés :

  • Les risques et conséquences pour votre entreprise
  • Les différents types de cyberattaques
  • Comment se protéger des cyberattaques ?
  • Comment réagir face à une cyberattaque ?
  • L'outil Cyber Quant

Un audit complet avec Mastercard Cyber Quant

Mastercard® met à la disposition des TPE-PME sa plateforme Cyber Quant. Elle vous permettra de réaliser un audit de vos pratiques et de vos outils, et d’obtenir un rapport personnalisé identifiant vos principaux risques et indiquant les mesures à prendre pour y faire face.

Voir les dates et s'inscrire

Logos Cybersécurité

* Les Digiteurs, l'offre digitale de la CCI Paris Ile-de-France

Un programme dédié aux PME, entièrement en ligne et gratuit, pour les aider à mieux appréhender les risques, identifier les failles et faire face au risque de cyberattaque.
Développement de l'entreprise Développement de l'entreprise

WACANO et la Banque des Territoires acquièrent la pépinière d’entreprises Bio Park dédiée à la santé à Villejuif

WACANO, filiale de la CCI Paris Île-de-France, et la Banque des Territoires, se sont associées au sein d’une société commune pour acquérir le site Biopark, pépinière d’entreprises dédiée aux sciences du vivant et à la santé, à Villejuif.

WACANO, filiale de la CCI Paris Île-de-France, et la Banque des Territoires, se sont associées au sein d’une société commune pour acquérir le site Biopark, pépinière d’entreprises dédiée aux sciences du vivant et à la santé, à Villejuif.

WACANO, filiale de la CCI Paris Île-de-France, et la Banque des Territoires, se sont associées au sein d’une société commune pour acquérir le site Biopark, pépinière d’entreprises dédiée aux sciences du vivant et à la santé, à Villejuif.

D’une surface de 7.500 m², le site accueille 16 sociétés de biotechnologie à très forte intensité technologique parmi lesquelles, STILLA Technologies ou Nanobiotix, ont ainsi déjà réalisé d’importantes levées de fonds et ont notamment rejoint le NASDAQ1 (National Association of Securities Dealers Automated Quotations). D’autres, encore au stade de l’amorçage, devraient suivre très rapidement les mêmes trajectoires.

Cette acquisition permet de renforcer la filière Biotech en Ile-de-France, notamment sur le territoire de l’Etablissement Public Territorial « Grand Orly Seine Bièvre », identifié par le programme « Territoire d’industrie » dont la Banque des Territoires est partenaire. La densité de grands hôpitaux et de centres de recherche à proximité tels que Paul Brousse et Gustave Roussy, appuyée par les initiatives territoriales consacrées à la santé à l’image de la Tech Santé animée par la CCI Val de Marne, assurent un environnement de grande qualité aux entreprises du site.

Depuis 2011, date de sa construction par la SADEV 94 (Société d’aménagement du département du Val de Marne), WACANO et la CCI Val de Marne assuraient la gestion et le développement du site. Aujourd’hui, ce sont de nouvelles perspectives qui s’ouvrent pour Villejuif BioPark avec une nouvelle ambition de mise en valeur, de rayonnement et d’intégration dans la communauté entrepreneuriale développée par WACANO et la CCI Paris Île-de-France. Cette opération constitue ainsi une première étape importante d’un projet plus vaste de réseau de sites stratégiques similaires pour WACANO.

De son côté, par cette opération, la Banque des Territoires met en oeuvre le Plan de Relance de la Caisse des Dépôts, et traduit ici sa capacité à investir en fonds propres dans des projets immobiliers porteurs de valeurs et d’emplois au service de territoires plus attractifs et des filières stratégiques.

 

Partager

Contact presse

Hassan Chalada

Attaché de presse

Univers / Rubrique

« Proposer une qualité de service irréprochable pour aider les Français à épargner mieux »

Marc Tempelman, le co-fondateur en 2019 de Cashbee, une startup qui s'adresse aux particuliers pour faire fructifier leur épargne individuelle, nous livre les prémices de la création de l’entreprise et les difficultés qu’il rencontre au quotidien. Interview.

Pouvez-vous décrire votre parcours avant de créer Cashbee ?

Je suis passé par l’ESCP Business School où j’ai particulièrement apprécié la diversité du contenu de l’enseignement et l’aspect fortement international. J’ai ensuite évolué pendant plus de vingt ans dans des banques d’investissement, notamment au sein de la banque américaine Merrill Lynch à Londres et à New York où j’ai exercé plusieurs fonctions avec un focus sur les institutions financières.

Après avoir été promu à plusieurs reprises jusqu’à devenir membre du comité exécutif de Bank of America en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique, j’avais envie de créer quelque chose de mes propres mains.

Comment avez-vous eu l’idée de créer cette startup ?

En tant que banquier, vous êtes facilement assailli de questions de la part de votre entourage : « Dans quoi faut-il investir ? », « Faut-il prendre une assurance-vie ? », « Faut-il investir dans le bitcoin ? » Cela démontre combien nous sommes démunis face à l’épargne.

Les Français sont les champions pour épargner : l’Hexagone enregistre ainsi un taux d’épargne très élevé. Mais nous ne savons pas comment placer cette épargne de façon efficace et intelligente. Ainsi, 1 100 milliards d’euros dorment aujourd’hui sur des comptes très peu ou pas rémunérés. Les produits d’épargne sont perçus comme complexes, opaques et risqués.

En croisant par hasard Cyril Garbois à San Francisco, le père d’amis de mes enfants alors senior partner chez Kearney, nous avons évoqué ensemble la problématique de l’épargne individuelle et notre envie commune d’entreprendre. L’idée de s’attaquer à cette problématique a commencé à germer.

En quoi consiste l’entreprise Cashbee ?

Cashbee est à la fois une plateforme d’épargne et une application. Nous avons vocation à devenir la « banque privée en poche » pour permettre aux Européens d’épargner via leur smartphone. Notre offre commence par une solution ultra-simple pour mettre l’argent qui dort au travail : un compte d’épargne à vue rémunéré à 2% pendant les trois premiers mois puis à 0,6%, sans limite de montant. Ce produit est gratuit pour l’épargnant et on y accède en moins de 5 minutes. Nous avons ensuite élargi notre gamme avec un contrat d’assurance-vie, Cashbee Plus, auquel on peut également souscrire via son smartphone.

Tous nos placements sont des solutions d’investissement responsable. De deux millions d’euros d’épargne gérés en 2019, nous sommes passés à 80 millions d’euros que nous gérons aujourd’hui pour le compte de plusieurs milliers de clients. Courant 2022, nous envisageons d’exporter notre outil dans plusieurs pays en Europe continentale.

Comment s’est déroulée la création de l’entreprise ?

Pour rendre l’accès à l’épargne facile et accessible, voire ludique, nous devions déployer une solution technologique pointue. Cyril et moi apportons une vision stratégique de la banque, une certaine capacité d’analyse et une longue expérience en finance. Mais nous ne disposions pas des compétences informatiques nécessaires pour exécuter notre vision. Nous nous sommes donc rapprochés de notre troisième associé, Chaker Nakhli. Ce docteur en informatique est devenu notre directeur technique et nous a permis de construire nos systèmes, nos algorithmes et en assure la sécurité absolue.

En termes financiers, nous avons bénéficié du soutien de Bpifrance et de la région Ile-de-France en plus des quelque 2 millions d’euros que nous avons levés auprès de business angels. Nous avons rapidement été incubés au sein de l’incubateur parisien de la Banque Postale, Plateform58. Au-delà du côté pratique de pouvoir bénéficier de locaux pendant plusieurs mois, leur équipe de spécialistes vous accompagnent à la demande sur les plans juridique ou commercial.

Nous nous sommes justement posé plusieurs questions d’ordre réglementaire lors de la construction de notre outil et les experts de La Banque Postale nous ont été d’une aide précieuse. Autre point positif de l’incubateur, la possibilité d’échanger avec d’autres startups -Plateform58 n’incubant que des fintechs- qui font face aux mêmes problématiques que vous.

A quelles problématiques êtes-vous justement confronté en tant qu’entrepreneur ?

Un des défis notables lorsque l’on est une jeune entreprise qui s’adresse directement aux épargnants, est de réussir à se faire connaître avec un budget marketing limité. Notre directeur marketing, auparavant responsable de la marque Le Bon Coin, nous a rejoint pour établir et faire rayonner la marque Cashbee.

Pour se différencier des acteurs traditionnels et faire fonctionner le bouche à oreille, on se doit de délivrer un service sans failles, une réactivité irréprochable et un contenu pédagogique et utile sur l’épargne. Que nous délivrons via un blog, des webinaires et des interventions dans les entreprises. Ensuite, il s’agit d’inspirer confiance. On parle d’argent tout de même. En tant qu’établissement de paiement et courtier en assurances, nous sommes supervisés par la Banque de France et inscrit à l’Orias, Organisme pour le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance. Ce sont des éléments forts de réassurance, car nous sommes assujettis aux contrôles et aux audits des régulateurs.

Enfin, nous devons réussir à attirer les meilleurs talents. Cashbee compte aujourd’hui quinze collaborateurs, qui sont essentiellement des développeurs informatiques. Ils constituent une denrée rare et difficile à trouver. Le recrutement complexe de ces spécialistes exige qu’au-delà de la rémunération, votre société propose d’autres perspectives intéressantes. Cela passe notamment par la promesse d’une grande autonomie, un contact régulier avec les cofondateurs de la société et l’assurance de faire un travail qui a du sens et qui contribue directement à un projet ambitieux et créateur de valeur.

 En savoir plus sur Cashbee

Marc Tempelman, le co-fondateur en 2019 de Cashbee, une startup qui s'adresse aux particuliers pour faire fructifier leur épargne individuelle, nous livre les prémices de la création de l’entreprise et les difficultés qu’il rencontre au quotidien.
Développement de l'entreprise Création d'entreprise Développement de l'entreprise Entrepreneuriat

Trophées PME RMC 2022 : appel à candidatures

Les Trophées PME RMC soutiennent et récompensent les PME qui contribuent au dynamisme de notre économie. Et si, vous aussi, vous tentiez l’aventure des Trophées PME RMC ?

Participez sans tarder à cette nouvelle édition du concours et saisissez l'opportunité de booster votre activité et développer votre réseau. Vous avez la possibilité de vous inscrire dans l’une de ces 6 catégories :

  • Artisanale
  • Créative
  • Fabriqué en France
  • Jeune pousse
  • Responsable et durable
  • Transformation

Un prix spécial "PME de l'année" sera également remis lors des cérémonies régionale et nationale. La sélection sera réalisée par le jury parmi l’ensemble des candidatures reçues dans toutes les catégories.

Chaque PME primée se verra remettre un trophée PME RMC et bénéficiera d’une campagne publicitaire sur RMC d'une valeur de 100 000 €.

Le concours est accessible à toutes les TPE/PME sans frais ni engagement !

Déposez votre candidature avant le 1er août 2022

En Ile-de-France, la cérémonie de remise des prix aura lieu à la CCI Paris Ile-de-France le 15 septembre 2022.

Au niveau national, le palmarès de cette 13e édition des Trophées PME RMC sera dévoilé lors de la cérémonie du 19 octobre 2022.

En savoir plus sur les Trophées PME RMC

Participez sans tarder à cette nouvelle édition du concours et saisissez l'opportunité de booster votre activité et développer votre réseau.
Développement de l'entreprise Développement de l'entreprise

Participez au plus grand rendez-vous business d'Ile-de-France !

RELIANCE, un événement pour relancer votre activité et développer vos réseaux, les 19 et 21 octobre 2021

A la CCI Paris Ile-de-France, nous sommes persuadés :

  • que ce sont les entreprises et leurs salariés qui font la société,
  • que ce sont les PME qui créent de la richesse et qui portent l’innovation sociétale et environnementale,
  • qu’à plusieurs, on est plus fort et que le business, c’est aussi une histoire de réseaux et de proximité,
  • que la RELANCE passera donc par les ALLIANCES, c’est pourquoi nous organisons pour vous : RELIANCE, le plus grand rendez-vous business d'Ile-de-France !

Nous avons réuni tout un panel d’experts et de témoins pour partager leurs expériences et vous aider à relever 3 défis majeurs et vecteurs d’opportunités pour votre entreprise :

  • la transition écologique,
  • l’innovation,
  • le développement des marchés.

RELIANCE Ile-de-France, c’est aussi un grand networking régional qui vous permettra de booster votre business, nouer des partenariats et établir de nombreux contacts. Créez des alliances avec d'autres entreprises pour relancer votre activité !

Au programme

Deux matinales

Deux matinales en ligne avec des interventions aux multiples formats mais toujours interactives. Ecoutez des intervenants inspirants, retenez des idées et profitez de retours d’expériences qui vous permettront d’avancer :

  • Matinale Transition écologique le 19 octobre introduite par une masterclass : Comment transformer les défis de la transition écologique en leviers de performance pour votre entreprise ?
     
  • Matinale Innovation le 21 octobre introduite par la masterclass : PME’NOVATION vs START-UP NATION : et si l’innovation française, c’était les PME et pas uniquement les licornes ?

Des workshops

Des workshops animés par de grandes entreprises. Découvrez les stratégies de transition écologique ou d’innovation de grands comptes franciliens et interagissez en live. Quelques exemples de workshops :

  • La nécessaire transformation environnementale d’Airbus vers un avion décarboné (Airbus)
  • La filière gaz fait sa révolution de la production à la consommation pour répondre aux défis de la transition écologique (GRDF)
  • L’Open Innovation Factory GRTgaz
  • Pensez, expérimentez et donnez vie aux usages de demain grâce à la 5G (Orange)

Du networking

Consultez notre réseau d'entreprises sur la plateforme digitale RELIANCE. Avec près de 1 000 entreprises inscrites, tout est pensé pour maximiser vos courants d’affaires. Pour y accéder, il vous suffit de compléter votre profil.

Inscrivez-vous gratuitement pour :

  • vous connecter
  • vous inspirer
  • développer votre culture de l’innovation
  • relever les défis de la transition écologique, de l’innovation et du développement des marchés.

Avec RELIANCE, projetez-vous et faites bouger les lignes au sein de votre entreprise et de votre écosystème !

Pour consulter le programme détaillé et vous inscrire

Reliance Ile-de-France

 

RELIANCE, un événement pour relancer votre activité et développer vos réseaux
Développement de l'entreprise Environnement

Gérez les difficultés de votre entreprise au plus tôt !

Votre entreprise ne sort pas indemne des mois de confinement et de restrictions ? Elle rencontre certaines difficultés ? Vous devez agir sans tarder pour faire face ! Faites appel à nos conseillers. Vous ferez ensemble un diagnostic gratuit et confidentiel pour évaluer la situation et prendre les mesures nécessaires.

Toutes les entreprises sont confrontées à un moment ou à un autre de leur existence à des difficultés, qu’elles soient d’ordre financier, opérationnel ou social. Les conséquences économiques de la crise du COVID-19, malgré toutes les aides mises en place, ont évidemment fragilisé un certain nombre d’entre elles.

Nous vous proposons donc un diagnostic gratuit, confidentiel et rapide de votre entreprise avec un conseiller expert qui vous aidera à détecter et évaluer vos difficultés, vous conseillera et vous orientera vers les interlocuteurs et dispositifs les plus adaptés à votre situation.

La détection précoce de ces difficultés, quelles qu’elles soient, est un facteur clé pour arriver à les surmonter. Elle vous permettra en effet d’agir vite en prenant les décisions qui s’imposent pour éviter que la situation se dégrade et que la pérennité de l’entreprise soit compromise.

Numéro unique CCI Paris IdF

 

Matinele de l'OCED

 

Votre entreprise rencontre des difficultés ? Vous devez agir sans tarder pour faire face ! Faites appel à nos conseillers. Vous ferez ensemble un diagnostic gratuit et confidentiel pour évaluer la situation et prendre les mesures nécessaires.
Développement de l'entreprise Développement de l'entreprise