Panorama 2017 de la cession-reprise d'entreprise en Ile-de-France

auteur  Yves BURFIN
novembre 2017
Une publication
du Crocis
En Ile-de-France, 93 000 entreprises employant au moins un salarié ont à leur tête un dirigeant âgé de 55 ans ou plus et qui sera donc concerné par la transmission ou la cession de son entreprise à moyen ou long terme. Faute de trouver un repreneur, ces entreprises pourraient disparaître.

58 8000 salariés travaillent pour elles. Ce sont donc durant dix ans, 58 800 emplois potentiellement menacés de disparaître chaque année si ces entreprises ne sont pas reprises. A cela s’ajoutent 190 000 entreprises sans salarié, elles aussi concernées par la cessation d’activité du dirigeant d’ici dix ans. Afin de permettre à ces entreprises de poursuivre leurs activités et de préserver leurs emplois, de nombreux dispositifs d’aide et de mise en relation entre dirigeants-cédants et repreneurs potentiels ont été créés. La suppression de l’impôt de solidarité sur la fortune, remplacé dès 2018 par un impôt  recentré sur les biens immobiliers (l’IFI - impôt sur la fortune immobilière), pourrait inciter des dirigeants à transmettre leurs entreprises et ainsi dynamiser le marché de la transmission, assez stable ces dernières années.