L’industrie chimique francilienne : entre innovation et développement durable

auteur  Julien TUILLIER
184
Juillet 2016
En partenariat avec U.I.C.
L’industrie chimique francilienne se situe incontestablement au cœur des enjeux stratégiques régionaux, que ce soit à travers la chimie organique, la chimie des matériaux ou la biochimie… Souvent mésestimé, voire décrié, le secteur participe pourtant pleinement au développement économique et à l’essor de l’Ile-de-France.
Dans un contexte de baisse des effectifs dans l’industrie, la chimie parvient à tirer son épingle du jeu et compte parmi les secteurs les plus dynamiques à l’échelle de la région capitale. Innovantes et créatives les entreprises franciliennes de la chimie investissent massivement en recherche et développement. Conscientes des enjeux de développement durable, elles sont à la pointe des technologies visant à réduire l’empreinte environnementale de leur activité.
 

Un secteur qui poursuit son essor en Ile-de-France
En 2015, l’industrie chimique compte plus de 4 000 établissements en Ile-de-France. 46% d’entre eux sont implantés à Paris intra-muros et 15% le sont dans le département des Hauts-de-Seine.

Le chiffre d’affaires de l’industrie chimique en constante progression
Le chiffre d’affaires net de l’industrie chimique francilienne se concentre majoritairement dans trois secteurs d’activités.

Des emplois salariés en baisse, mais toujours en nombre important
En 2015, la chimie en Ile-de-France compte plus de 52 000 emplois salariés. La majorité de ces emplois sont concentrés dans les Hauts-de-Seine et dans la capitale, qui représentent à eux deux près de 53% du total.

L’industrie chimique francilienne à la pointe de l’innovation
Très engagées dans leur développement, plus des deux tiers des entreprises de la chimie ont entrepris des actions en matière d’innovation et de R&D.

Développement durable et empreinte environnementale : l’industrie chimique consciente des enjeux
L’industrie chimique francilienne est à la pointe de la thématique environnementale et travaille notamment sur des process de moins en moins polluants.

L’industrie chimique francilienne tournée vers l’export
Plus de trois quarts des entreprises de la chimie francilienne exportent d’ores et déjà leurs produits ou services.

Les entreprises de la chimie recrutent pour assurer leur développement
Au cours des deux dernières années, 89% des entreprises l’industrie francilienne ont cherché à recruter. Cependant, la moitié d’entre elles a eu des difficultés à trouver les bons profils.