Le compte personnel de formation (CPF) en 8 questions

Vous souhaitez optimiser votre parcours professionnel, lui donner un nouvel élan, améliorer votre employabilité ou vous réorienter ? Utilisez votre compte personnel de formation (CPF), il vous permettra de sélectionner sans intermédiaire une formation et de la financer.

1 - À quoi sert le CPF ?

Il vous permet de vous former tout au long de votre vie professionnelle.
Il recense vos droits acquis (en euros) et vous permet de choisir directement une formation auprès des organismes certifiés, de vous y inscrire et de la financer (à hauteur des droits que vous avez acquis).

2 - À qui s’adresse le CPF ?

Il est utilisable par les :

  • salariés, y compris les apprentis,
  • membres d'une profession libérale ou d'une profession non salariée,
  • conjoints collaborateurs,
  • demandeurs d’emploi.

3 - Quelles formations puis-je suivre grâce à mon CPF ?

La liste des formations éligibles est consultable sur moncompteformation.gouv.fr. Elle comprend les formations permettant :

  • d'acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel…),
  • de certifier un socle de connaissances (lire, écrire, compter) et de compétences (informatique, langues étrangères…),
  • d'être accompagné pour la validation des Acquis et de l’Expérience (VAE),
  • de réaliser un bilan de compétences,
  • de préparer les épreuves du code de la route et du permis de conduire,
  • de créer ou reprendre une entreprise.

4 - Comment est alimenté mon CPF ?

Votre compte est automatiquement alimenté chaque année au mois d’avril, d’un montant de :

  • 500 € par an (dans la limite d’un plafond de 5 000 €) pour les salarié à temps plein ou à mi-temps et les travailleurs indépendants.
    Pour les salariés à temps partiel inférieur au mi-temps, l’alimentation du compte est calculée proportionnellement au temps de travail effectué.
  • 800 € par an dans la limite d’un plafond de 8 000 € pour les salariés à temps plein peu qualifiés (niveau de qualification inférieur au CAP, BEP ou titre professionnel/certification de niveau 3) et pour les salariés bénéficiant de l’obligation d’emploi (travailleur reconnu handicapé, victime d’accident du travail ou d’une maladie professionnelle, titulaire d’une rente d’invalidité…).

Des abondements, c'est-à-dire des droits complémentaires, sont possibles au-delà de ces plafonds.

Le CPF est alimenté proportionnellement au temps de travail réalisé au cours de l'année. Mais le congé de maternité, le congé paternité et d'accueil de l'enfant, le congé d'adoption, le congé parental d'éducation, le congé de présence parentale, le congé de proche aidant, les absences pour maladie professionnelle ou accident du travail sont pris en compte.

Les droits restent acquis même en cas de changement d'employeur ou de perte d'emploi.

5 - Comment créer mon CPF ?

Rien de plus simple ! Il suffit de se rendre sur le site moncompteformation.gouv.fr avec votre numéro de sécurité sociale et une adresse e-mail valide.

Vous pouvez également installer l’application #MonCompteFormation sur votre téléphone.

6 - Dois-je obtenir l’accord de mon employeur pour utiliser mon CPF ?

Si la formation se déroule en dehors de votre temps de travail, ce n’est pas nécessaire.

En revanche, si vous voulez suivre une formation sur votre temps de travail, vous devez demander l’autorisation à votre employeur 60 jours avant le début de la formation, ou 120 jours si celle-ci dure plus de 6 mois. Il devra vous notifier sa réponse dans un délai de 30 jours, l’absence de réponse valant acceptation.

7 – Mon employeur peut-il m’imposer d’utiliser mon CPF ?

C’est vous qui choisissez quand et comment utiliser votre CPF. Votre employeur ne peut donc pas vous imposer de l'utiliser pour financer une formation. Il doit nécessairement obtenir votre accord. Si vous refusez, cela ne constituera pas une faute.

8 – Qu’en est-il de ma rémunération ?

Si vous suivez une formation sur votre temps de travail, votre rémunération restera inchangée.

En revanche, si elle se déroule sur votre temps libre, elle ne vous donnera pas droit à rémunération supplémentaire.

 

À savoir

Le CPF fait partie du compte personnel d'activité (CPA).

Le CPA se compose du compte personnel de formation (CPF), du compte professionnel de prévention (C2P) et du compte d'engagement citoyen (CEC). Dès l'âge de 16 ans, vous avez droit à un CPA qui permet de consulter et d'utiliser vos droits acquis. Le CPF cesse d'être alimenté au moment de votre retraite sauf en ce qui concerne les heures obtenues grâce au CEC.