Validez votre expérience et vos acquis professionnels

Toute personne exerçant ou ayant exercé une activité professionnelle peut bénéficier, sous conditions, de la validation des acquis de l'expérience (VAE). La VAE facilite l’évolution professionnelle ou la réalisation d’un projet de transition professionnelle.

Qu’est-ce que la VAE ?

Votre expérience et vos acquis professionnels vous permettent d’obtenir une certification enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Cette certification peut être : un certificat de qualification professionnelle ou un diplôme ou titre à finalité professionnelle (Bac professionnel ou technologique, Certificat d'aptitude professionnelle, Brevet professionnel, Brevet de technicien supérieur, Licence professionnelle ou Diplôme d'ingénieur).

Quelles conditions remplir pour faire une VAE ?

Vous devez justifier d'au moins 1 an d’expérience :

  • d'activité professionnelle salariée ou non,
  • de bénévolat ou de volontariat (service ou réserve civique, sapeur-pompier volontaire…),
  • de sportif de haut niveau,
  • de responsabilités syndicales,
  • de mandat électoral local,
  • d'une fonction élective locale,
  • d’activités d'économie solidaire.

La certification que vous visez doit être en rapport avec votre expérience.

Accompagnement de la VAE

Vous pouvez solliciter un accompagnement auprès de l’établissement délivrant la certification souhaitée pour :

  • la formulation de l'expérience à valider,
  • la constitution du dossier de validation des acquis de l’expérience,
  • la préparation à l'entretien avec le jury.

Financement de l’accompagnement de la VAE

Cet accompagnement de la validation des acquis de l’expérience peut être financé en utilisant votre compte personnel de formation (CPF).

Vous pouvez également obtenir une aide financière pour votre VAE auprès de votre employeur, de la région Ile-de-France ou par le FONGECIF Ile-de-France.

Dépôt du dossier de recevabilité de votre VAE

Vous pouvez bénéficier gratuitement, avant de le mettre en place, de l'accompagnement d'un conseiller VAE au sein d'un point relais conseil (PRC). Il pourra vous aider sur la pertinence de votre projet et l’obtention de votre financement.

Vous devrez constituer et déposer un dossier de recevabilité qui comprendra :

  • des documents justifiant la durée des activités que vous avez exercées,
  • des documents spécifiques demandés par l’organisme de certification,
  • le formulaire de candidature (pdf - 2.4 MB) complété et signé.

Trouver l’organisme certificateur de votre VAE

L'organisme certificateur évalue la recevabilité de votre dossier et vous informe de sa décision. Il vous indiquera également une date pour l'examen de votre dossier.

Vous ne pouvez déposer qu'un seul dossier par certification chaque année.
Vous pouvez déposer jusqu’à 3 dossiers de demandes différentes de certification par an.

Evaluation de votre dossier de VAE

Pour l’examen de votre demande, vous devez constituer un dossier comprenant :

  • la description de vos aptitudes à valider,
  • la démonstration des compétences et connaissances mises en œuvre dans vos activités,
  • vos formations complémentaires.

Le jury examinant votre demande de VAE est composé d’au moins un quart de professionnels. Il vérifie que vos acquis correspondent aux aptitudes, connaissances et compétences du diplôme visé.  Trois cas peuvent se présenter : la validation totale, la validation partielle ou le refus de validation.

Si le jury estime que vos acquis correspondent aux aptitudes, connaissances et compétences exigées pour obtenir la certification visée, il prend une décision de validation totale. Il vous attribue alors la certification ou le diplôme souhaité. Vous recevrez une attestation de compétences l'indiquant.

Si vos activités sont jugées insuffisantes, la délivrance est partielle, le diplôme pourra être obtenu par complément de formations. Si le dossier présenté est insuffisant, la validation est refusée.

La décision du jury vous sera notifiée par courrier, par le chef d'établissement d'enseignement supérieur délivrant le diplôme ou l'organisme certificateur.

Congé pour VAE

Toute personne en activité et justifiant d'une expérience professionnelle d'un an peut demander à son employeur un congé afin de préparer la validation des acquis de l'expérience (VAE) ou participer aux épreuves de validation.

La durée maximale du congé est de 24 heures de temps de travail par validation.

NB : Si vous êtes en contrat à durée déterminée (CDD), vous devez justifier de 24 mois d'activité salariée ou d'apprentissage au cours des 5 dernières années.

Ce congé est considéré comme une période de travail pour déterminer vos droits à congés payés annuels et calculer votre ancienneté dans l'entreprise.

La durée de ce congé ne peut pas être imputée sur la durée de vos congés payés annuels.

Vous devez transmettre votre demande à votre employeur au moins 60 jours avant le début de votre procédure de VAE en précisant :

  • le diplôme, le titre ou le certificat de qualification visé,
  • la date, la nature et la durée des actions envisagées,
  • le nom et les coordonnées de l'organisme certificateur.

Dans les 30 jours suivant la réception de votre demande, votre employeur doit vous informer par écrit de son accord pour ce congé ou des raisons motivant le report/rejet de votre autorisation d'absence. Le report ne peut excéder 6 mois.

Au retour du congé, vous devrez présenter une attestation de présence fournie par l'organisme de certification. Vous ne pourrez demander un nouveau congé pour VAE qu'après 1 an.

Pour en savoir plus sur la VAE, consultez le texte officiel de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel.