Il faut innover sans cesse, et de plus en plus vite, pour garder une longueur d’avance !

A l’occasion de la 26e édition du Salon des Entrepreneurs de Paris, retrouvez l’interview de Laurent Baccouche, commissaire général du Salon des Entrepreneurs.

Qu’est-ce que le Salon des Entrepreneurs de Paris ? Combien de visiteurs attendez-vous ? Qu’y trouve-t-on généralement ?

Le Salon des Entrepreneurs de Paris est l’événement numéro 1 des créateurs, startups et dirigeants d’entreprise. C’est le rendez-vous incontournable pour tous ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ou développer leur business. Plus de 65 000 porteurs de projet, indépendants, franchisés, repreneurs et dirigeants de TPE/PME sont attendus les 6 et 7 février prochains au Palais des Congrès.

Avec 400 partenaires et exposants, 200 conférences et ateliers pratiques, rarement autant de compétences dédiées à l’entrepreneuriat sont réunies en un même lieu. Le Salon propose un programme hors norme permettant de répondre à chaque typologie de projets d’entreprise, que l’on soit en phase de démarrage, de développement ou de transmission.

Plus de 2 000 experts sont mobilisés pour l’occasion : spécialistes conseil, digital, international, financement, experts-comptables, avocats, coachs… Et bien sûr, les experts de la CCI Paris Ile-de-France, présents en force, sont à la disposition des créateurs et dirigeants pour les aider à passer le cap, booster leur business et accélérer leur développement.

Le Salon, c’est aussi une plateforme exceptionnelle pour networker, échanger, élargir son réseau, partager son expérience avec d’autres entrepreneurs. C’est la force de ce salon ! A ce titre, nous sommes particulièrement fiers de nos ambassadeurs qui s’engagent à nos côtés. Parmi ceux-ci : Frédéric Mazzella (BlaBlaCar), Marie-Vorgan Le Barzic (NUMA), Moussa Camara (Les Déterminés), Pauline Laigneau (Gemmyo), Guillaume Gibault (Le Slip Français), Céline Lazorthes (Leetchi)…

Le programme 2019 semble mettre à l’honneur plus particulièrement les indépendants et freelances. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Le Salon s’adresse à tous les entrepreneurs, mais nous voyons arriver sur le marché de plus en plus d’indépendants, de freelances et d’auto-entrepreneurs. Cette année, c’est plus qu’une tendance, c’est une déferlante. La création de micro-entreprises en 2018 représente 45 % de l’ensemble des créations*.

Il était donc naturel que le Salon, qui a lancé officiellement le statut d’auto-entrepreneur il y a 10 ans, renforce son programme pour répondre aux attentes de ces nouveaux entrepreneurs.

Conférences dédiées, ateliers pratiques, espaces de consultations individuelles… les meilleurs experts seront présents pour les accompagner, les aider à faire les bons choix du statut à la protection sociale, en passant par l’association ou le mode collaboratif, mais aussi et surtout, en termes de développement commercial (positionnement, offre et définition de leur tarifs, stratégie de communication, initiation aux nouvelles solutions numériques, réseaux sociaux…). En deux jours, le Salon permet de lever les derniers freins et donner toutes les clés pour développer son activité !

Autre thème phare : les jeunes et l’entrepreneuriat, un enjeu pour la France ?

De plus en plus de jeunes souhaitent se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Là aussi, c’est une tendance lourde : 46 % des 18-24 ans déclarent vouloir créer leur entreprise**. Un programme spécifique « Jeunes entrepreneurs » leur est donc consacré pour les aider à se lancer, à passer de l’idée à l’action !

En plus de toutes les aides et dispositifs pour les jeunes entrepreneurs, tel que le Pépite France Challenge par exemple, le Salon met l’accent sur le partage d’expérience, le coaching et le networking : étapes indispensables et précieuses pour se lancer. Des rencontres sont notamment organisées par le Moovjee, fortement mobilisé sur le Salon, qui fête ses 10 ans cette année.

A noter que cette 26e édition du Salon des Entrepreneurs sera clôturée par une grande conférence dédiée aux jeunes entrepreneurs sur le thème « Jeunes et Entrepreneurs, ils osent tout ! », organisée notamment avec la CCI Paris Ile-de-France.

Comment se porte la France en matière de créations d’entreprise ? Et quel rôle jouera ce salon ?

C’est l’année de tous les records. Après déjà une décennie de forte progression (depuis le lancement du statut d’auto-entrepreneur), nous devrions dépasser les 600 000 créations d’entreprise cette année !

Dans ce contexte, le rôle du Salon est essentiel pour continuer à porter et diffuser l’esprit d’entreprendre dans le pays, mais aussi pour accompagner cette vague de nouveaux entrepreneurs. Le Salon est l’occasion pour tous de tester, créer, s’entourer, être accompagné, financer et concrétiser ses projets !

Enfin, quels conseils donneriez-vous à un jeune entrepreneur qui souhaite se lancer aujourd’hui ?

Je le répète souvent, il ne doit pas hésiter à communiquer et partager ses idées, que ce soit avec ses pairs, ses proches, sa famille et, bien sûr, avec d’autres entrepreneurs.

Tester son business au plus vite et être obsessionnel sur le développement de son chiffre d’affaires. Etre bien entouré, soigner son réseau et se faire accompagner sont des éléments vitaux également.

Enfin, cultiver un goût prononcé pour l’innovation car le digital a bouleversé nos habitudes et a surtout révolutionné notre rapport au temps. Il faut innover sans cesse, et de plus en plus vite, pour garder une longueur d’avance !

*Chiffres Agence France Entrepreneur

**Sondage mené par OpinionWay pour l’UAE avec le soutien de la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires et la participation de Sage à l’occasion du 25e Salon des Entrepreneurs

 

Le 08/01/2019