Le maître d'apprentissage

-

Missions

Le maître d’apprentissage est la personne au sein de l’entreprise directement responsable de la formation de l’apprenti et assumant la fonction de tuteur. Il a pour mission de contribuer à l’acquisition par l’apprenti dans l’entreprise des compétences correspondant à la qualification recherchée et au titre ou au diplôme préparés, en liaison avec le CFA.

  • Il familiarise l’apprenti avec le lieu de travail : les équipements, les méthodes de travail.
  • Il organise son poste de travail
  • Il encadre son activité
  • Il contribue à la bonne acquisition des connaissances et des compétences requises pour l’obtention du diplôme préparé
  • Il assure la liaison avec le CFA
  • Il évalue l’apprenti La fonction tutorale peut être partagée entre plusieurs salariés constituant une équipe tutorale au sein de laquelle sera désigné un maître d’apprentissage référent, qui assurera la coordination de l’équipe et la liaison avec le CFA.

Article L 6223-6 du code du travail

La fonction de maître d’apprentissage peut être remplie par l’employeur lui-même ou un salarié désigné par ce dernier. Dans le cadre d’un groupement d’employeurs, Le nombre maximal d’apprentis par maître d’apprentissage est calculé au niveau de l’entreprise utilisatrice, facilitant ainsi le recrutement des apprentis par les groupements d’employeurs pour les entreprises adhérentes.

Articles L 6223-5 du code du travail
Articles L 6223-6 et R 6223-23 du code du travail

Conditions requises pour être Maître d’Apprentissage

Le maître d’apprentissage doit :

  • Etre majeur • Offrir toutes les garanties de moralité
  • Remplir les conditions de compétences, qui se définissent en termes de diplôme et/ou d’années d’expérience :
    - Etre titulaire d’un diplôme ou titre relevant du domaine professionnel vis é par la qualification préparée par le jeune, et d’un niveau au moins équivalent à cette qualification et 2 ans d’expérience professionnelle en relation avec la qualification envisagée par le jeune.

    Ou bien
    - Sans titre ou diplôme mais avoir un niveau minimal de qualification déterminé par la Commission départementale de l’Emploi et de l’Insertion (CODEI) et 3 ans d’expérience professionnelle en relation avec la qualification envisagée par le jeune.

    Ou bien
    - Sans titre ou diplôme mais justifier de 3 ans d’expérience professionnelle en relation avec la qualification envisagée par le jeune et avoir l’avis du recteur ou du Directeur Régional de l’Alimentation de l’Agriculture et de la Forêt (DRAAF), ou du Directeur Régional de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale (DRJSCS). Faute de réponse dans un délai d’un mois suivant la demande, l’autorisation est réputée acquise.

Entreprise de travail temporaire

  • Dans une entreprise de travail temporaire, le maître d’apprentissage doit justifier de deux années d’expérience professionnelle et peut suivre 5 apprentis simultanément.

Un maître d’apprentissage est présent au sein de l’entreprise d’intérim, et un maître d’apprentissage est présent dans l’entreprise utilisatrice.

Article R 6226-1, R 6226-2, R 6226-5 et R 6226-6 du code du travail

Les années de formation en alternance ne sont pas comptabilisées pour le calcul de l’expérience professionnelle requise du maître d’apprentissage.

Articles R 6223-22 et R 6223-24 du code du travail

Les pièces à fournir sont constituées par la copie des titre ou diplômes ainsi que les justificatifs du nombre d’années d’expérience.

Dans tous les cas, il appartient à l’employeur de veiller à ce que le maître d’apprentissage puisse dégager le temps nécessaire à l’exercice de sa fonction et qu’il puisse bénéficier des formations utiles.

Articles L 6223-7 et L 6223-8 du code du travail

à télécharger