L’impression 3D : porte d’entrée dans l’industrie du 21ème siècle

Joël ROSENBERG, Conseil général de l’Armement - Pascal MORAND, CCI Paris Ile‐de‐France - Dominique TURCQ, Institut Boostzone
La CCI Paris Ile-de-France a réalisé, en partenariat avec le Conseil Général de l’Armement et le concours de l’Institut Boostzone, une étude approfondie sur les enjeux de l’impression 3D, porte d’entrée dans l’industrie du 21ème siècle. Présentation
 
A l’image de ce que font déjà la plupart des grands pays industriels, la France doit sans attendre mettre en place une véritable stratégie pour saisir les opportunités de l'impression 3D. L'étude proposée analyse les principaux volets et défis associés de l'impression 3D et propose un certain nombre de recommandations.

L’impression 3D, clef de la transformation industrielle

L’impression 3D a deux visages, l’un grand public avec l’avènement des « Fab Labs », face visible de l’iceberg, l’autre plus strictement industriel appelé « fabrication additive ». 

L’étude met l’accent sur le bouleversement induit par la fabrication additive dans l’économie en général, les modes de conception, de production, de distribution, les modèles économiques ainsi que la structure des emplois. Véritable rupture, elle représente une opportunité de relocalisation industrielle, et ce d’autant plus qu’elle est adaptée à une offre de main d’œuvre hautement qualifiée.
D’ores et déjà, des secteurs tels que l’aéronautique, le spatial, la santé, le luxe, l’habitat, parmi d’autres, sont entraînés dans cette mutation. 

L’impression 3D : recommandations en faveur de la compétitivité des entreprises et de l'emploi  

 
Pour relever le défi qui s’impose à notre pays, l'étude formule 17 recommandations, destinées aux décideurs publics et privés, afin de placer la France en position de leader dans la compétition internationale, en déclinant les actions suivantes :
- Mettre en œuvre une stratégie transversale, multisectorielle, à l’image de ce que font d’autres grands pays industriels et en premier lieu les Etats-Unis. 
- Créer un institut dédié qui réunira et diffusera l’expertise avec et pour les acteurs.
- Intensifier la recherche et le développement dans les technologies de l’impression 3D et particulièrement dans les matériaux.
- Croiser les collaborations entre recherche, développement et design.
- Renforcer l’offre des écoles et des universités en formation initiale et continue.
- Accompagner les acteurs économiques notamment les PME et les territoires dans l’appropriation de cette nouvelle expertise.
 

Pour en savoir plus :

 

Vu dans la presse
Galvano Organo - 01/11/2015

Fabrication additive : un marché mondial dynamique et en forte croissance

La Semaine Juridique - 15/10/2015

Impression 3D : une chance pour l'industrie française du 21e siècle (rubrique Entreprise et Affaires)

Contact