Des soldes d’hiver durement affectés par les mouvements sociaux

février 2020
Une publication
du Crocis

Les mouvements sociaux, et notamment la grève des transports qui a affecté l’Ile-de-France ont fortement perturbé les mois de décembre et de janvier : ni les fêtes de fin d’année ni les soldes n’ont permis aux commerçants parisiens de remonter la pente, après une période automnale marquée par la morosité des consommateurs. Les commerçants indépendants sont particulièrement touchés.

Pour 56 % des commerçants interrogés, le chiffre d’affaires n’a augmenté, au mieux, que de 10 % pendant les soldes de cet hiver 2020. 36 % n’ont même enregistré aucune hausse de chiffre d’affaires pendant cette période. Pour 65 % des commerçants, ce résultat n’est pas satisfaisant. Plus précisément, on observe que les commerçants indépendants ont subi les événements de façon plus marquée : 48 % d’entre eux n’ont enregistré aucune hausse de chiffre d’affaires, alors que seules 25 % des enseignes sont dans ce cas. 79 % des indépendants sont donc insatisfaits du résultat des soldes, contre 56 % des enseignes.