La révolution numérique bouleverse les agences conseils en communication et publicité d’Ile-de-France

211
Mai 2019

Les agences conseils en communication et publicité, très nombreuses en Ile-de-France, ont dû affronter à la fois le retournement conjoncturel de 2008 et les multiples répercussions de l’arrivée du numérique. Les agences doivent plus que jamais justifier de leur valeur ajoutée pour survivre sur ce marché hyperconcurrentiel.

 

Résumé de l'étude

Une large majorité de petites structures
Avec plus de 23 700 agences de publicité et de conseil en communication, l’Ile-de-France est de loin la première région française du secteur. 45 % des agences françaises de publicité et de communication (entreprises comme établissements) sont situées en Ile-de-France. 

Plus de 70 % des effectifs situés à Paris et les Hauts-de-Seine 
Les agences de publicité et de communication emploient 45 800 salariés en Ile-de-France, soit 47 % des effectifs français du secteur. C’est à Paris et dans les Hauts-de-Seine que les établissements et les effectifs sont les plus nombreux. 

Des tarifs soumis à de fortes pressions
Après la crise économique de 2001, puis celle de 2008, les entreprises clientes des agences ont fortement réduit leurs investissements en communication ; de plus, les micro-entreprises représentent une concurrence importante pour les petites agences car elles proposent des tarifs extrêmement bas. La pression sur les prix est donc très forte pour les agences. 

Le digital redistribue les cartes
Avec le numérique, les supports et les outils se sont multipliés et les agences ont dû acquérir de nouvelles compétences, revoir leur positionnement et lutter contre de nouveaux concurrents.

Les géants Facebook et Google de plus en plus menaçants
Facebook et Google prennent une place considérable comme supports de campagnes mais pourraient automatiser également le processus de création publicitaire qui est le cœur de métier des agences de publicité.
Les clients reprennent le pouvoir
Avec le digital, les annonceurs reprennent la main sur la communication autour de leur marque et de leurs produits et créent parfois leur agence de communication en interne.

Les grands du conseil investissent le terrain de la communication
De nouveaux concurrents apparaissent : les grands cabinets de conseil type Accenture, KPMG, Deloitte, etc.

Les agences se réorganisent
Les clients ont désormais de nouvelles attentes vis-à-vis des agences : plus de co-création et de réactivité en particulier. Petites et grandes agences doivent revoir leur organisation pour y répondre et se positionner sur les activités à forte valeur ajoutée.

Vers une évolution du mode de rémunération
Aujourd’hui les agences sont confrontées à une demande accrue de transparence tarifaire et les clients sont de plus en plus attentifs au retour sur investissement des campagnes : le mode de rémunération des agences est en train d’évoluer.