Carine Baudry : de l'aromatique à l'évaluation sensorielle

A la tête de La Quintessence depuis 2015, Carine Baudry est l’exemple d’une femme d’entreprise au parcours atypique qui l’a menée de la chimie à l’international en passant par la dégustation sensorielle. Parcours d’une passionnée au cinq sens particulièrement exacerbés.

Aromaticienne dans l’agroalimentaire

Aromaticienne de formation, Carine a été formée à ISIPCA (Alumna Yves Saint Laurent - 1994) . Diplôme en poche, c’est sans surprise qu’elle rejoint, non sans enthousiasme, le monde de l’aromatique et de l’agroalimentaire. « Une voie toute tracée pour une jeune diplômée en  aromatique ! », lance-t-elle calmement. Elle passe ainsi 10 ans chez IFS-Concept’Arôme à développer des arômes pour diverses applications. «J’imitais la nature », sourit-elle « en récréant en laboratoire l’odeur, la couleur et le goût de produits salés et sucrés : framboise, caramel, vanille, mais aussi rosbif, fumé, fromage … ». Elle dose différents ingrédients, mélange, filtre, concentre afin d’obtenir l’échantillon le plus proche possible de l’arôme commandé. Devenue responsable de laboratoire en charge du développement d’arômes alimentaires, elle gère des projets de grande envergure, accompagne les clients et apprécie particulièrement de sortir du laboratoire et échanger avec ses clients.

De la passion pour le thé à l’évaluation sensorielle

Sa passion du thé l’a fait s’intéresser à cette plante et ce breuvage dont elle décide de proposer l’évaluation sensorielle. C’est alors qu’elle crée Camélia, un cabinet d’évaluation sensorielle centré sur le thé. « A l’époque rien n’est fait au niveau sensoriel pour le thé, contrairement au vin, seul produit qui dispose d’un lexique propre à sa dégustation, et ce depuis fort longtemps », tient à signaler Carine. Elle devient alors consultante en description sensorielle dialectique du thé. « Je n’imite plus dame Nature, je fais tout simplement le parcours inverse : je pars du produit tel qu’il est et remonte aux sources en utilisant mes cinq sens en décrivant tous les processus de production et ses composés odorants », fait-elle remarquer. Son objectif : aider les entreprises mettant en avant la dégustation comparative mais aussi le grand public « à décrire avec des termes appropriés ce qui se passe – au niveau des sens – pendant la dégustation ». « Je leur transmets des éléments de langage pour qu’il puisse mieux parler de leur production et produits » conclue-t-elle. Elle dirige en parallèle l’Ecole du thé du Palais des thés.

Développement à l’international

Avec le lancement de La Quintessence en janvier 2015, les affaires se développent rapidement tant en France qu’à l’étranger, si bien que la part de l’international représente aujourd’hui près de 40 % de l’activité de l’entreprise. Carine se rend régulièrement en Inde, en Chine et au Népal pour s’approvisionner en thés divers et pour découvrir de nouvelles saveurs pour ses clients (sourcing). Elle s’y rend également pour former les producteurs à l’évaluation sensorielle (consulting). Enfin La Quintessence amorce son développement commercial en Europe (Espagne, Portugal, Belgique) et en Inde sous la forme de partenariats. « C’est la CCI Seine Mer Normandie [La Quintessence est basée à Rouen] qui nous a conseillés pour notre développement commercial à l’international et notamment sur le montage de partenariats au détriment d’une ouverture d’enseigne dans chaque pays, et cette démarche fonctionne remarquablement bien. » mentionne Carine.

Et pour boucler la boucle …

Carine n’a pas oublié l’école qui l’a formée, ISIPCA, puisqu’elle y enseigne depuis 2016 l’évaluation des matières premières odorantes. « Etre diplômée d’ISIPCA donne énormément du crédit à ce que je fais aujourd’hui en France et à l’étranger auprès de mes producteurs et de mes entreprises clientes et j’en suis particulièrement fière et reconnaissante ».

Un parcours étonnant que Carine assume avec une grande simplicité et une « zénitude » tout à fait naturelles. Le thé, sans doute … mais pas seulement !
_____________________________________
En savoir plus sur La Quintessence :

 

Le 05/01/2017