Robotique industrielle et automates programmables : des marchés porteurs pour l'Ile-de-France

Fabrice RIGAUX
63
Décembre 2003
Une publication
du CROCIS
4 pages
En progression continue au plan mondial, tant en valeur qu'en volume, les ventes en matière de robotique industrielle ont atteint récemment des niveaux jamais égalés depuis 25 ans. De plus en plus présente au quotidien (médecine, entreposage, agroalimentaire, sécurité), la robotique ne touche plus seulement en effet la sphère de la production automobile et s'étend désormais à d'autres domaines. Dans ce contexte de fort développement, quels peuvent être les atouts de la région-capitale ?

Explosion du marché mondial

Au delà même des activités liées à la fabrication, au nucléaire, à l'exploration énergétique sousmarine et à l'industrie spatiale, pour lesquelles il avait été conçu à l'origine, le secteur de la robotique et des automates programmables connaît depuis la fin des années 1990 un développement global inégalé, avec près de 53 milliards d'euros de revenus générés entre 1995 et 2000. Pénétrant les secteurs de la sécurité, de l'entreposage, du transport en commun, de l'emballage, des industries pharmaceutiques, biomédicales et agro-alimentaires, les commandes de systèmes robotisés ont atteint entre 2000 et 2002 un niveau record. Longtemps en retrait par rapport au Japon et aux Etats-Unis, l'Europe connaît ainsi une augmentation de 25 % de ses commandes et une croissance de son secteur robotique de 30% (en nombre de distributeurs et fabricants) entre 2001 et 2002.

La part croissante de l'Europe dans le monde

D'importants marchés se développent, du fait du renouvellement du parc de robots "traditionnels" de 3e et 4e générations dans les industries de fabrication de masse en Europe (industrie automobile essentiellement avec 40 % des commandes d'ensemble sur le continent) et de la demande accrue de systèmes robotisés dans les industries émergentes et pour les nouvelles activités de services dans les grands ensembles urbains.

Cet accroissement des investissements en robots et automates programmables est par ailleurs lié à la diminution du coût des produits et au surcroît de capacité des robots de nouvelle génération, 40 fois supérieure à celle du début des années 1990. Ces systèmes ont généré la création et le développement d'environ 4800 entreprises dans le monde avec un marché qui se développe à 90 % dans les pays du G8 ; l'Europe tenant une place prépondérante dans la production et l'utilisation de robots de fabrication et de contrôle. Le marché des robots de service devrait alors y connaître un développement très important.

[...]