Bilan positif des soldes d’été : la météo et le tourisme dopent la consommation

La CCI Paris Ile-de-France publie aujourd’hui l’enquête menée sur les soldes d’été 2015, par son Centre Régional d’Observation du Commerce, de l’Industrie et des Services (CROCIS), auprès de 300 commerçants parisiens du 20 au 23 juillet 2015. Celle-ci a été complétée par une centaine d’entretiens en face-à-face, rue de Rennes.

Satisfaction générale pour les commerçants parisiens

55 % des commerçants se déclarent satisfaits du chiffre d’affaires réalisé pendant les soldes. Ce bon résultat représente un soulagement pour les commerçants, après des soldes d’hiver désastreux liés aux événements du mois de janvier. Après plusieurs saisons de faible consommation, les commerçants avaient pris leurs précautions et évité des stocks trop importants : pour 67 % d’entre eux, les stocks étaient équivalents ou inférieurs à l’été dernier. Compte-tenu du bon déroulement de la saison et du bon démarrage des soldes, certains d’entre eux se sont même retrouvés à court d’articles à solder, d’autant plus que la durée des soldes a été allongée. « Je n’ai plus qu’un petit corner « soldes », quasiment tout mon magasin est rempli de la nouvelle collection, je ne sais pas ce que je vais solder la dernière semaine », souligne un commerçant.

La chaleur dope les ventes de la saison puis des soldes

Ces résultats font suite à une saison printemps-été satisfaisante pour 57 % d’entre eux, portée par une bonne fréquentation. En effet, après 7 ans de baisse des ventes d’habillement, les consommateurs ont retrouvé le goût – ou le besoin - de compléter leur garde-robe, en particulier au vu des températures élevées de cette saison. Les touristes ont également joué un rôle positif dans ces bons résultats : « Les touristes étaient de retour cette saison, et ils ne regardent pas les prix de trop près, à la différence des Français » indique le gérant d’une boutique de prêt à porter de luxe de Saint-Germain-des-Prés.

Une forte demande pour de petits prix sur fond de crise économique

Pour les trois quarts des commerçants, la crise économique a toujours des répercussions importantes sur leur activité : hésitations, négociations, demandes de petits prix sont devenus des comportements habituels. Les commerçants ont donc pratiqué de forts rabais pour attirer la clientèle et déstocker les derniers articles d’été avant les départs en vacances. Ainsi, 62 % des commerçants ont pratiqué des rabais identiques à l’an dernier. Pour un commerçant sur quatre les remises ont été supérieures, dans le but d’écouler les stocks. La moitié des commerçants a débuté les soldes avec des rabais maximum de 50 %, un quart d’entre eux allant jusqu’à 60 % en deuxième démarque.

Les ventes privées largement pratiquées cette saison encore

61 % des commerçants ont cette année encore proposé des ventes privées à leurs clients fidèles. La moitié des commerçants a choisi de les mettre en place pendant la deuxième quinzaine de juin, juste avant les soldes. Le résultat a été particulièrement remarquable, 79 % des commerçants se disant satisfaits de cette opération, soit 10 points de plus que l’été dernier. Un tiers d’entre eux n’a pas hésité à proposer des réductions de 50 % sur leurs produits de prêt-à-porter lors de ces opérations.

A l’issue de ces soldes favorables pour le commerce, il sera intéressant d’observer dans les mois à venir si cela préfigure une vraie reprise en matière de consommation.

Enquête intégrale ici

Le 29/07/2015
Contact