E-commerce et livraison express à domicile La CCI Paris Ile-de-France réclame un rééquilibrage entre le statut des commerçants physiques et celui des acteurs du e-commerce

Le lancement de la nouvelle offre de livraison express proposée par un des géants du e-commerce suscite une vive inquiétude auprès des commerçants de proximité de Paris. Le déploiement d’un service de livraison en moins d’une heure couvrant une palette de produits variés incluant des produits alimentaires sur près de 4000 références (sur un total de 16000) pose clairement le risque du délaissement du centre-ville.

« En effet, s’il ne s’agit pas d’opposer les diverses formes de commerce entre elles, il est indispensable de soumettre les différents acteurs économiques à un socle commun de règles auxquelles échappent actuellement les market-place » souligne Jean-Paul Vermès, président de la CCI Paris Ile-de-France,

Rappelons que l’activité commerciale représente un enjeu majeur de développement économique en Ile de France. 3 chiffres clé pour en mesurer le poids : 750 000 établissements, un chiffre d’affaires de 500 milliards d’euros et 3 millions de salariés. C’est également un facteur d’équilibre de l’aménagement, que ce soit en centre-ville, dans les nouveaux quartiers ou en périphérie.

Une régulation indispensable

Confronté à des mutations historiques, le commerce traditionnel doit s’adapter pour rester toujours plus attractif et compétitif. Pour autant, seul un cadre réglementaire équilibré, évitant toute forme de concurrence déloyale, sera garant d’une saine compétition entre les acteurs du commerce. Aujourd’hui, les commerçants physiques et ceux du e-commerce n’ont pas les mêmes contraintes fiscales et administratives : le déploiement des entrepôts des market-place en est un exemple frappant. Pour y remédier, la CCI Paris Ile-de-France souhaite, comme la Ville de Paris, que l’installation de ces espaces de stockage soit soumise à autorisation administrative à l’instar des « drive ».

Une logistique qui ne doit pas engorger la ville

Avec 1 million d’enlèvements et livraisons effectués chaque jour à Paris, phénomène accru par l’expansion rapide du e-commerce, la logistique doit suivre. Or un nouveau service de livraison cumulé avec ceux déjà existants risque de créer un véritable engorgement au sein de la capitale, à l’heure où la ville de Paris souhaite réduire les émissions de CO2. La CCI Paris Ile-de-France souhaite que de nouvelles mesures permettent de faciliter les initiatives des transporteurs en matière de politique du dernier kilomètre, en développant par exemple la mise en place d’autres hôtels logistiques de distribution ou en favorisant des jours et horaires de livraison décalés.
 

Le 27/06/2016
Contact
à télécharger