Industries et marchés des nouvelles technologies de la santé en Île-de-France

Fabrice RIGAUX
65
Mars 2004
Une publication
du CROCIS
4 pages
Premier marché de produits et services médicaux en Europe, la région Île-de-France constitue une porte d'entrée majeure pour ce type de produits innovants à forte valeur ajoutée. Mais malgré cet important marché, la région peine encore à participer au développement de la filière, par défaut d'un tissu industriel dédié qui soit pleinement opérationnel. Compte tenu des évolutions en cours, quels peuvent être les atouts et faiblesses de la région dans ce domaine d'activité spécifique ?

L'émergence de nouveaux secteurs

Les industries et marchés des nouvelles technologies de la santé ont connu une importante mutation depuis le milieu des années 1990, du fait de la convergence graduelle entre les technologies informatiques et la biologie, plus particulièrement dans les secteurs des biomatériaux, de la bio-photonique, des micro et nano-technologies, des bio-capteurs et de la robotique médicale. En raison de leur fort contenu capitalistique et de leurs réseaux commerciaux régionaux à la fois multiples et intégrés, les développements de ces secteurs ne concernent que les grands pays développés qui assurent la diffusion de plus de 98 % des produits fabriqués et des services offerts.

Relativement peu structurées il y a 10 ans, ces technologies sont prises en charge par de nombreuses petites entreprises aux formes juridiques diverses (joint-venture, start-up, spinoff, ...), notamment en Amérique du Nord et en Asie, souvent en relation avec des groupes industriels liés à la petite métallurgie de haute précision, la chimie fine, les matériaux nouveaux, l'industrie spatiale, l'électronique industrielle et les industries pharmaceutiques. En 2004, les cinq nouvelles technologies de la santé représentent un marché important avec des projections à 206 milliards d'euros en 2005, répartis essentiellement entre les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud, la Chine et l'Union Européenne. On compte aujourd'hui environ 2670 sociétés dans le monde qui opèrent directement ou partiellement sur le développement industriel et commercial de ces nouvelles technologies.

En France, en dépit d'une importante structure de recherche médicale publique et d'un espace commercial majeur, l'industrie des nouvelles technologies de la santé ne constitue pas un secteur aussi développé et structuré qu'au Royaume-Uni. Au plan industriel on compte ainsi une soixantaine d'entreprises présentes notamment en Alsace, en Rhône-Alpes, en Pays de la Loire et en Ile-deFrance, pour un effectif total évalué à 3500 personnes. Mais la France accueille sinon de nombreux distributeurs (environ 340), notamment européens, américains et asiatiques, particulièrement bien implantés en Ile-de-France, en Rhône-Alpes et dans l'est de la France.