Le 23 octobre 2014

Travail dominical dans les commerces

À l'heure où les comportements s'individualisent tout en constituant de nouvelles formes de solidarité et de réseaux, l’ouverture dominicale des commerces fait à nouveau l'objet de débats. Pourtant, le travail le dimanche n'a rien d'exceptionnel : 30% des salariés français tous secteurs confondus sont déjà concernés, contre 20% en 1990. Il s'agit, dans un contexte morose, de donner un nouvel élan au commerce dans les villes et métropoles, au bénéfice de l'économie et de l'emploi.



Téléchargements :

 

 

 

 

Le travail dominical dans les commerces, un atout majeur pour la croissance et l'emploi

La libéralisation du commerce dominical constitue une tendance constatée au sein de l’Union européenne, comme en Amérique du Nord. Une telle option inscrirait la France dans une démarche de compétitivité internationale, en phase avec le principe de liberté d’établissement du Traité fondateur de l’Union européenne.

Entre libéralisation incontrôlée ou libéralisation trop restrictive, la France doit être en phase avec les mutations économiques et sociétales en prônant à cette fin une libéralisation maîtrisée. Plutôt que de réfuter le travail dominical, il est préférable de l’accompagner et de le gérer.

 

Vu dans la presse
Première Heure Île De France - 4/11/2014

Travail dominical : la CCI Paris Ile de France pointe "une avancée" mais recommande "d'aller plus loin !"

Le Parisien (Edition du Val-de-Marne), 30/01/2014
Contact
à télécharger