Le 29 novembre 2012

Pour une démarche unifiée de la politique de la ville et du développement économique dans le grand paris

Le 11 octobre 2012 à Roubaix, Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des territoires et du Logement et François Lamy, ministre délégué à la Ville, ont lancé une concertation nationale pour la réforme de la politique de la Ville, avant l'élaboration d'un projet de loi au cours du premier semestre 2013. La CCIP a souhaité participer à la consultation lancée sous la forme de recueil de cahiers d’acteurs. A travers quatre propositions, elle défend, au nom des entreprises, une véritable politique économique au service de la ville.

Téléchargement : Prise de position Pour une démarche unifiée de la politique de la Ville et du développement économique dans le Grand Paris (PDF - 75 Ko)

En Ile-de-France, depuis des décennies, des espaces urbains marginalisés se paupérisent, contribuant à la fragmentation d’un territoire qui pèse pour 29% dans le PIB national et constitue l’une des premières zones économiques d’Europe. Ces lieux, désertés par les services publics, se caractérisent par une précarité sociale et une insécurité aux conséquences multiples et par une activité économique faible.

Forte de son expérience et de son expertise en matière de formation et d’orientation, d’accompagnement des entreprises et de développement des territoires, la CCIP formule quatre propositions pour faciliter l’engagement des entreprises dans les quartiers et contribuer, aux côtés de l’ensemble des acteurs de la métropole francilienne, à l’élaboration de nouveaux leviers d’action :

  • Placer le développement économique au cœur des projets de territoire pour favoriser les conditions d’exercice et d’expansion des activités dans les quartiers. Il s’agit de rendre l’environnement urbain attractif et sécurisé et de faciliter l’installation des entreprises (locaux adaptés, parcours immobiliers, etc.).
  • Relever le défi de l’emploi en promouvant des approches novatrices et ciblées en termes d’orientation, de formation et d’entreprenariat. Enjeu primordial pour l’avenir, le taux de chômage des jeunes atteint des niveaux rarement connus. Plus globalement, la question de l’employabilité des habitants doit être prise à bras le corps à travers toute la chaîne, depuis la scolarité jusqu’à l’embauche, en passant par l’orientation, la formation et l’insertion.
  • Articuler l’échelle métropolitaine avec le niveau idoine de proximité. La CCIP incite à repenser un nouveau cadre de cohérence métropolitaine en intégrant la dimension politique de la Ville dans la réflexion sur le rôle des métropoles (acte III de la décentralisation), en inscrivant résolument la politique de la Ville dans les projets de CDT, et en recherchant de nouveaux mécanismes de péréquation : sur ce point, un regard devra être porté sur la politique de la Ville dans les réflexions en cours ou à venir autour du Fonds de solidarité des communes de la région Ile-de-France (FSRIF) et des travaux conduits par Paris Métropole.
  • Privilégier la contractualisation à la géographie prioritaire. Il s’agit de permettre l’émergence de véritables contrats d’objectifs, impulsés par l’Etat et les collectivités, mis en œuvre par les acteurs notamment économiques, et accompagnés d’une réelle évaluation.

Sites à visiter :