L'Ile-de-France et les métropoles européennes n°3 : les débats autour de l'attractivité régionale

Anne TOURET
36
Janvier 2002
Une publication
du CROCIS
Au delà des aspects commerciaux, quels sont aujourd’hui les principaux critères d’implantation territoriale des grands établissements à vocation internationale ? A quels degrés divers la fiscalité, la qualité de la vie, l’image… jouent-elles un rôle dans la concurrence entre l’Ile-de-France et les autres grandes métropoles européennes : le Grand Londres, la Randstad (Amsterdam, Rotterdam, La Haye, Utrecht), Bruxelles-Capitale, Darmstadt (Francfort), la Lombardie (Milan), la région de Madrid, la région de Stockholm ?

L’attractivité d’une économie dépend de son dynamisme intrinsèque -dont la productivité (cf. l’Ile-de-France et les métropoles européennes n°1, janvier 2001) et du caractère plus ou moins favorable de la législation (réglementation, fiscalité…) pratiquée à l’égard des entreprises. Elle peut être reliée aussi avec la notion de compétitivité (cf. l’Ile-de-France et les métropoles européennes n°2, décembre 2001) qui intègre notamment la qualité des infrastructures et le degré d’ouverture au commerce de la région.