Impact des attentats sur l’activité économique francilienne

auteur  Julien TUILLIER
novembre 2015
Une publication
du CROCIS
3 pages
L’Observatoire économique régional (CROCIS) de la CCI Paris Ile-de-France a mené une enquête auprès d’une centaine de commerçants (hôtels/restaurants, commerces), syndicats professionnels et associations de commerçants, afin de mesurer l’impact immédiat des attentats du 13 novembre dernier sur l’activité économique parisienne.

Cette enquête indique que si les effets à court terme sont importants, les commerçants sont dans l’expectative en ce qui concerne l’impact de ces événements à plus long terme.

I- Impact sur l’activité économique francilienne

Les exemples passés Le coût économique des événements passés comparables (les attentats du 11 septembre 2001 à NY, les attentats à Madrid en 2004 ou encore ceux de Londres en 2005) représente une part vraiment minime de l’activité économique. A Paris, en janvier dernier, même si les attentats ont eu des répercussions considérables sur le démarrage des soldes dans les commerces parisiens (rappelons que les attentats avaient eu lieu le jour de démarrage des soldes), la consommation était restée robuste au 1er trimestre.

Cependant, concernant les attentats de vendredi dernier, la configuration n’est pas la même qu’en janvier : il s’agit d’attentats touchant « au hasard » des personnes dans leur vie quotidienne, d’où un risque potentiel beaucoup plus étendu.

[...]