Quel avenir pour l’industrie automobile en Île-de-France ?

auteur  Yves BURFIN
111
Novembre 2008
Une publication
du CROCIS
Dans le paysage automobile français, l'Île-de-France apparaît comme la région phare. Cependant depuis plusieurs années ce secteur connait de profondes mutations : délocalisations, baisse des effectifs salariés...

La crise sans précédent que traverse actuellement l’industrie automobile mondiale n’épargne pas la région Ile-de-France.
Suppressions d’emplois, fermetures temporaires d’usines, mises en place de chômage technique se succèdent depuis le mois de septembre et les difficultés que connaissent les constructeurs automobiles devraient se poursuivre en 2009. En 2007, l’industrie automobile francilienne regroupe 56 070 emplois directs (la construction de véhicules automobiles, la fabrication de carrosseries automobiles, la fabrication de caravanes et véhicules de loisirs, et la fabrication d’équipements automobiles) -soit 19 % de l'emploi automobile national auxquels s’ajoutent environ 78 000 emplois indirects (commerce de véhicules automobiles, entretien et réparation de véhicules automobiles, commerce de gros d’équipements automobiles, de détail d’équipements automobiles, de détail de carburants, commerce et réparation de motocycles et commerce, location de véhicules automobiles et contrôle technique automobile).