Tourisme

5 conditions pour relancer efficacement et durablement le secteur des congrès et salons à Paris Île-de-France

Agenda Salons Agenda salons expositions

Le tourisme d’affaires est aujourd’hui durablement affecté. Annulation de congrès et salons, absence de visiteurs, activités au ralenti… autant de facteurs qui pèsent lourd sur le secteur mais aussi sur tous ceux qui en dépendent (transports, hôtellerie-restauration, organisateurs d’événements, standistes…). Des mesures doivent être mises en place si on veut relancer efficacement toute la filière.

C’est le sens des propositions formulées par le « Comité de pilotage des congrès et salons ». Rassemblée autour de la CCI Paris Île-de-France, cette instance informelle réunit depuis plus de 10 ans les principaux acteurs du tourisme et des événements d’affaires*.

 * La CCI Paris Île-de-France, Viparis, Promosalons, Atout France, Unimev, Groupe ADP, le Comité des Expositions de Paris (CEP), le CRT Paris Île-de-France , l’Office de tourisme et des congrès de Paris (OTCP), le ministère de l’Europe et des Affaires étrangère (MEAE) et la Direction Générales des Entreprises (DGE).

Les professionnels des congrès et salons sont prêts au redémarrage. Ils ont élaboré des mesures fiables et strictes de protection des publics et des personnels. Elles viennent en complémentarité du soutien massif des pouvoirs publics aux différentes filières économiques depuis le début de la crise.

 
Les événements d’affaires vont devoir se réinventer. De nouvelles modalités d’échanges, de rencontres vont être trouvées. Il faut aujourd’hui agir vite et fort. 
 
Un ambitieux plan de relance, élaboré en étroite relation avec l’ensemble de l’écosystème (opérateurs, fédérations, institutionnels, professionnels…), doit impérativement être tourné vers la demande et l’investissement. 
 
Le « Comité de pilotage des congrès et salons » propose 5 axes pour ce plan. Ces 5 lignes directrices sont à même d’inscrire le secteur dans une croissance durable et de faire des rencontres d’affaires un puissant levier de la relance économique.
 
1. Assurer et sécuriser la reprise d’activité des congrès et salons le plus rapidement possible en distinguant durablement les « rencontres professionnelles » des « rassemblements » 
2. Soutenir les entreprises françaises dans l’utilisation des rencontres d’affaires 
3. Construire collectivement, sous l'impulsion de l'Etat et dans le cadre d’une instance dédiée, un plan de relance de l'activité des rencontres professionnelles sur plusieurs années 
4. Renforcer la promotion auprès des clientèles internationales stratégiques des salons et des congrès 
5. Instaurer un dispositif dédié au secteur pour les crises sanitaires et économiques de grande ampleur 

 

Retour en haut du site