Baisse spectaculaire du commerce extérieur lors du 1er semestre 2020

auteur 
220
septembre 2020
Une publication
du Crocis

Après une année 2019 au cours de laquelle la balance commerciale francilienne s’est améliorée grâce à une progression des exportations (+ 7,0 %) couplée à une stabilisation des importations (+ 0,9 %) , les premiers mois de l’année 2020 ont été très fortement marqués par la pandémie mondiale : on observe une baisse de - 40,5 % des exportations et de - 24,2 % des importations au deuxième trimestre 2020 (par rapport au 2e trimestre 2019). Dans ce contexte global de ralentissement des échanges commerciaux internationaux, seules les importations d’ « articles textiles confectionnés, sauf habillement » qui incluent les masques ont explosé : + 1337 % au 2e trimestre. 87,7 % de ces importations proviennent de Chine.

2019 : Les exportations franciliennes en hausse

En 2019 les exportations et importations françaises ont progressé, le déficit commercial s’est amélioré : il est désormais de  76,1 milliards.

Au plan francilien, les exportations s’élèvent à 104,3 milliards d’euros en 2019, soit une progression de + 7,0 % par rapport à 2018. Les importations atteignent quant à elles 152,2 milliards, soit une hausse de 1,4 milliards d’euros (+ 0,9 %) par rapport à l’année précédente.

L’Europe reste le principale partenaire commercial de l'Ile-de-France 

Avec 54,3 % des exportations et 56,4 % des importations, l’Europe est le principal partenaire commercial de l’Ile-de-France, même si la part les échanges entre l’Île-de-France et l’Europe sont proportionnellement en baisse. Les échanges avec la zone Asie-Océanie sont eux proportionnellement  en hausse Le troisième territoire prépondérant pour le commerce extérieur francilien est l’ensemble du continent américain.

La majorité des échanges commerciaux franciliens se fait avec une poignée de pays 

Les 10 principaux pays fournisseurs des biens achetés par l’Ile-de-France  représentent au total 62,9 % des importations. Le déficit commercial de l’Ile-de-France avec la Chine est de - 17,7 milliards d’euros, loin devant les déficits des échanges avec la Belgique (- 6,4 milliards) et avec l’Allemagne (- 3,8 milliards).

L’aeronautique, l'automobile et la pharmacie en tête des exportations franciliennes

Le top 10 des produits les  plus exportés est révélateur des spécialisations de l’industrie francilienne (aéronautique, automobile, pharmacie) et du poids de la région dans le domaine du luxe (cuir, bagages, chaussures, parfums et cosmétiques).

Un début d'année marqué par une chute sans précédent du commerce extérieur 

Les conséquences de la pandémie de Covid 19 sur le commerce extérieur français sont extrêmement fortes et visibles dès le mois de janvier, avec un recul de 3,4 % des importations et de 5,1 % des exportations par rapport au mois de janvier 2019 ; la situation se dégrade jusqu’aux mois d’avril et de mai avec des baisses proches des 40 %. Le mois de juin semble esquisser un redémarrage du commerce international  avec des baisses annuelles  « limitées » à  10,2 % pour les importations et 18,9 % pour les exportations.

Une hausse spectaculaire des importations de masques en provenance de Chine 

Le détail des importations par pays montre que pour la plupart des pays la baisse est perceptible au 1er trimestre et s’accentue au 2e ; seule la Chine connait une trajectoire différente avec  une augmentation des importations franciliennes en provenance de Chine de + 30,3 % par rapport au 2e trimestre 2019 !

L’explication se trouve dans l’explosion spectaculaire des importations d’« articles textiles confectionnés, sauf habillement », catégorie qui inclut les masques.  En glissement annuel (2e trimestre 2020 par rapport au 2e trimestre 2019) cela représente une augmentation de + 2911 %, de 64,2 millions d’euros à 1,9 milliard d’euros ! Une telle augmentation est totalement inédite.